Lima et son passé pré-inca et inca. Mirko SOLARI

Chapitre

Titre: Présentation de Mirko SOLARI
Durée: 00:03:46   [00:00:00 > 00:03:46]
Langue(s): Français
La plupart des « limeño » connaissent peu leur passé rappelle Yolanda Rigaud, la présentatrice. Ils pensent que Lima a été créée le 18 janvier 1535. Mirko solari est anthropologue à l’IHEAL (Institut des Hautes Etudes de l'Amérique Latine, Université Paris 3). Sa famille a été très impliquée dans le passé de Lima, notamment à travers une institution nommée Ideas (Instituto de documentación, estudios para una acción social).
Sujet: Evénements
Topique: Fondation de Lima
Détail particulier: Francisco Pizarro
Localisation spatiale du thème: Pérou ; Lima
Localisation temporelle du thème: Fondation de Lima ; 1535
Sujet: Conservation et protection de l'environnement
Topique: IDEAS (Instituto de Documentación y Estudios para una Acción Social)
Localisation spatiale du thème: Pérou ; Lima
Titre: Ses recherches sur l'histoire préhispanique de Lima, les wakas et le contexte géographique
Durée: 00:09:19   [00:03:46 > 00:13:05]
Le thème de recherche de Mirko SOLARI est centré sur les liméniens pré-incas et incas. Traditionnellement, Lima est identifiée par rapport à son passé colonial, explique-t-il. La ville était considérée comme la capitale de la vice-royauté du Pérou, puis au XIXe, comme la capitale de la république. Après 1940, les grandes migrations transforment l’identité nationale, mais on oublie parfois que Lima représente près de 15.000 années d’histoire humaine et culturelle. La plupart des liméniens savent ce qu’est une waka, (vestiges archéologiques préhispaniques). Ces wakas permettent non seulement de connaître l’histoire, avance Mirko Solari, mais rappellent aussi l’identité des liméniens et des péruviens. Il présente la carte du Pérou, tout particulièrement la région centrale où se trouve la ville de Lima et sa région. D’une part, la présence de l’écosystème de Lomas (collines humides) et Pántanos (marais) et la proximité de la mer ont favorisé la chasse et la cueillette des populations vers 12.000 avant J.C. D’autre part, près de Lima, dans la ville de Caral, s’est développée la formation étatique urbaine la plus importante des Amériques. Ensuite, la découverte de l’agriculture augmentera et facilitera la dynamique territoriale et l’échange avec les Andes et l’Amazonie, explique SOLARI.
Sujet: Civilisations précolombiennes
Topique: Civilisation caral
Localisation spatiale du thème: Pérou ; Caral
Sujet: Evénements
Topique: Fondation de Lima (Pérou)
Détail particulier: 1535
Localisation spatiale du thème: Pérou ; Lima
Localisation temporelle du thème: 1535 ; Fondation de Lima
Sujet: Lieux de mémoire
Topique: Wakas (Huacas)
Détail particulier: Lima (Pérou)
Localisation spatiale du thème: Pérou ; Lima
Localisation temporelle du thème: Epoque préhispanique
Sujet: Conservation et protection de l'environnement
Topique: Wakas (Huacas)
Libellé: Vestiges archéologiques
Localisation spatiale du thème: Pérou ; Lima
Localisation temporelle du thème: Epoque préhispanique
Titre: Une chronologie pédagogique
Durée: 00:05:33   [00:13:05 > 00:18:38]
A travers trois vallées de Lima (Chillón, Rímac, Lurín), on peut effectuer une chronologie du monde préhispanique liménien (précéramiques; période initiale ; horizon initial, blanc sur rouge, moyen ; période intermédiaire tardive ; horizon tardif). C’est à travers cette approche chronologique que Mirko SOLARI annonce le plan de son intervention qui prend en compte une exposition des dates importantes de conservation et la vulnérabilité des vestiges archéologiques de Lima. Il souligne l’importance de l’aspect pédagogique qui a accompagné les recherches archéologiques. Les travaux d’éducation populaire de l’IDEAS, depuis plus de 35 ans, visent à renforcer l’image de Lima et de la culture andine.
Sujet: Communes
Topique: Vallée de Chillón
Détail particulier: Pérou
Pays: Pérou
Localisation temporelle du thème: Epoque préhispanique
Sujet: Communes
Topique: Vallée de Lurín
Détail particulier: Pérou
Pays: Pérou
Localisation temporelle du thème: Epoque préhispanique
Sujet: Communes
Topique: Vallée de Rímac
Détail particulier: Pérou
Pays: Pérou
Localisation temporelle du thème: Epoque préhispanique
Titre: Les périodes pré-céramiques
Durée: 00:09:27   [00:18:38 > 00:28:06]
La période précéramique initiale est caractérisée par la présence de populations transhumantes, entre 10.000 et 7.000 ans avant JC. On y retrouve les instruments lithiques des ateliers de Chivateros (vallée de Chillón au nord). Le pré-céramique moyen concerne des populations sédentaires qui étaient encore des chasseurs-cueilleurs, entre -7.000 et -2.500. Les structures lithiques de Lurín (au sud de Lima) représentent certainement des petits villages. Le pré-céramique tardif est caractérisé par une architecture monumentale, entre -2.550 et -2800 explique Mirko SOLARI. Le site d’El Paraíso (vallée de Chillón) a été fouillé par un archéologue français, depuis, les vestiges se sont dégradés et sont menacés par l’accroissement urbain. Ce site montre des lieux dédiés au culte religieux. Ces mêmes caractéristiques (constructions monumentales comprenant une place circulaire enfoncée et une activité rituelle importante) se retrouvent dans le site de Buena Vista (vallée de Chillón) qui est, lui, intégré dans un projet de conservation.
Sujet: Lieux de mémoire
Topique: Ateliers de Chivateros
Localisation spatiale du thème: Pérou ; Vallée de Chillón (nord)
Localisation temporelle du thème: Période pré-céramique initiale ; -9999/-7000
Sujet: Mise en valeur de l'environnement
Topique: Buena Vista (site archéologique)
Localisation spatiale du thème: Pérou ; Buena Vista
Localisation temporelle du thème: Pré-céramique tardif ; -2550/-2800 ; IIIe siècle av. J.-C.
Sujet: Mise en valeur de l'environnement
Topique: El Paraíso (site archéologique)
Localisation spatiale du thème: Pérou ; El Paraíso
Localisation temporelle du thème: Pré-céramique tardif ; -2550/-2800 ; IIIe siècle av. J.-C.
Sujet: Lieux de mémoire
Topique: Structures lithiques
Localisation spatiale du thème: Pérou ; Lurín (sud de Lima)
Localisation temporelle du thème: Période Pré-céramique moyen ; -7000/-2500
Sujet: Lieux de mémoire
Topique: Waka Buena Vista
Localisation spatiale du thème: Pérou ; Vallée de Chillón
Localisation temporelle du thème: Période pré-céramique tardif ; -2550/-2800
Sujet: Lieux de mémoire
Topique: Waka El Paraíso
Localisation spatiale du thème: Pérou ; Vallée de Chillón
Localisation temporelle du thème: Période pré-céramique tardif ; -2550/-2800
Titre: La période initiale et l'horizon initial
Durée: 00:13:52   [00:28:06 > 00:41:58]
La période initiale se caractérise par des temples cérémoniaux en forme de U. Elle se développe entre -1800 et -700. SOLARI montre un pétroglyphe de Checta dans la vallée de Chillón (el amaru = serpent ; associé avec l’eau). Le site de Huacoy appartient également à cette période, mais risque d’être détruit par la croissance urbaine. Il est caractérisé par une structure centrale et deux structures latérales avec une place centrale. La céramique caractérise également cette période. L’horizon initial représente une synthèse pan-andine, attachée à la culture chavín. Le site de Garagay se trouve entre la vallée de Chillón et celle de Rímac. SOLARI montre une installation électrique qui traverse le site, dynamitée quelques années plus tard dit-il, car on s’est aperçu du manque de respect que cela signifiait pour ces vestiges et le patrimoine en général. Il commente que bien évidemment, certains vestiges ont été détruits avec l’arrivée des espagnols mais que pour la plupart, c’est pendant la république qu’ils ont disparus. L’horizon initial se déroule entre -700 et -200, elle représente une synthèse de la période initiale et se caractérise par une généralisation de l’agriculture et par l’irrigation à travers des canaux.
Sujet: Civilisations précolombiennes
Topique: Civilisation chavin
Localisation spatiale du thème: Pérou ; Garagay (vallées de Chillón et Rímac)
Localisation temporelle du thème: Horizon initial ; -700/-200 ; Ier siècle av. J.-C.
Sujet: Mise en valeur de l'environnement
Topique: Garagay (site archéologique)
Localisation spatiale du thème: Pérou ; Garagay (entre les vallées de Chillón et Rímac)
Localisation temporelle du thème: Horizon initial ; -700/-200 ; Ier siècle av. J.-C.
Sujet: Mise en valeur de l'environnement
Topique: Huacoy (site archéologique)
Localisation spatiale du thème: Pérou ; Huacoy (Lima)
Localisation temporelle du thème: Période initiale ; -1800/-700 ; Ier siècle av. J.-C. ; IIe siècle av. J.-C.
Sujet: Mise en valeur de l'environnement
Topique: Pétroglyphe de Checta
Localisation spatiale du thème: Pérou ; Checta (vallée de Chillón)
Localisation temporelle du thème: Période initiale ; -1800/-700 ; Ier siècle av. J.-C. ; IIe siècle av. J.-C.
Sujet: Lieux de mémoire
Topique: Waka Garagay
Localisation spatiale du thème: Pérou ; Garagay (vallées de Chillón et Rímac)
Localisation temporelle du thème: Horizon initial ; -700/-200
Sujet: Lieux de mémoire
Topique: Waka Huacoy
Localisation spatiale du thème: Pérou ; Huacoy
Localisation temporelle du thème: -1800/-700 ; Période initiale
Titre: L'horizon blanc sur rouge et la période intermédiaire initiale
Durée: 00:13:53   [00:41:58 > 00:55:52]
L’horizon blanc sur rouge se développe entre -200 et 200 après JC. Cette période est caractérisée par une cuisson particulière de la céramique, attribuée à la culture Topará. Les premières populations se retriouvent à Wallamarca (arrondissement de San Isidro). La période intermédiaire initiale qui correspond à la construction de grandes pyramides rectangulaires entre 200 et 600 après JC est appelée la Culture-Lima. Une des wakas des plus représentatives est la waka Puqllana. SOLARI explique qu'on doit, entre autre, à l’archéologue Isabel Flores, la conservation de ce patrimoine, notamment à travers son action dans les écoles. Mirko SOLARI expose un travail pédagogique réalisé avec des primaires à la waka Puqllana et la menace qui pèse sur la waka San Marcos. Il fait une parenthèse, suite à une question du public, et donne quelques explications sur les noms provenant du quechua (notamment "Puqllana").
Sujet: Langues et familles des langues amérindiennes
Topique: Langues quechua
Localisation spatiale du thème: Pérou
Titre: L'horizon moyen, l'intermédiaire tardif et l'horizon tardif
Durée: 00:11:09   [00:55:52 > 01:07:01]
La waka Cajamarquilla (vallée de Rímac) date de la période de l’horizon moyen, la seconde synthèse pan-andine attachée à l’empire Wari. On discute encore sur l’identification du site : s’agit-il d’un lieu de cérémonie administratif ou d’une ville? La notion de ville est plutôt occidentale rappelle SOLARI, c’est pourquoi on admet plus volontiers qu’il s’agissait d’un centre administratif et rituel. Le site de Wayamarca (Pan de azucar), est très bien conservé, poursuit-il. Les travaux ont commencé à la fin des années 50, on y trouve une momie et la présence de textiles. L’intermédiaire tardif se développe entre 1000 et 1440 après JC. Les vestiges de Coyique se trouvent dans la partie nord, alors que dans la partie sud, on trouve l’Itchma qui possède un calendrier solaire et lunaire. L’horizon tardif est la synthèse culturelle Inca. De cette période, il nous reste Pachacamac. Lima a été traditionnellement associée à son histoire coloniale, mais il ne faut pas oublier ces 12.000 années de présences antérieures. Mirko SOLARI invite à réfléchir sur les conditions et la conjoncture des destructions de ce patrimoine archéologique préhispanique. Il invite également à réfléchir sur le refus ou la difficulté à s’identifier au monde andin et à la conservation de ce patrimoine. Il attire l’attention sur l’importance de développer la dimension pédagogique de ces projets.
Sujet: Mise en valeur de l'environnement
Topique: Pachacamac (site archéologique)
Localisation spatiale du thème: Pérou ; Pachacamac
Localisation temporelle du thème: Horizon tardif
Sujet: Mise en valeur de l'environnement
Topique: Waka Cajamarquilla
Localisation spatiale du thème: Pérou ; Cajamarquilla (vallée de Rímac)
Localisation temporelle du thème: Horizon moyen
Seconde synthèse pan-andine attachée à l'empire Wari
Sujet: Mise en valeur de l'environnement
Topique: Wallamarca (Pan de azucar - site archéologique)
Localisation spatiale du thème: Pérou
Localisation temporelle du thème: Horizon moyen
Titre: Questions du public
Durée: 00:15:15   [01:07:01 > 01:21:19]
Importance de l’eau et des canaux / Disparition des populations et notamment celle de Lima / Toponymie : Rímac, Lima, … / Quelle est la relation entre l’importance des populations et le nombre des vestiges ? / Modernité, histoire et conservation du patrimoine

8 chapitres.
  • La plupart des « limeño » connaissent peu leur passé rappelle Yolanda Rigaud, la présentatrice. Ils pensent que Lima a été créée le 18 janvier 1535. Mirko solari est anthropologue à l’IHEAL (Institut des Hautes Etudes de l'Amérique Latine, Université Paris 3). Sa famille a été très impliquée dans le passé de Lima, notamment à travers une institution nommée Ideas (Instituto de documentación, estudios para una acción social).
  • Le thème de recherche de Mirko SOLARI est centré sur les liméniens pré-incas et incas. Traditionnellement, Lima est identifiée par rapport à son passé colonial, explique-t-il. La ville était considérée comme la capitale de la vice-royauté du Pérou, puis au XIXe, comme la capitale de la république. Après 1940, les grandes migrations transforment l’identité nationale, mais on oublie parfois que Lima représente près de 15.000 années d’histoire humaine et culturelle. La plupart des liméniens savent ce qu’est une waka, (vestiges archéologiques préhispaniques). Ces wakas permettent non seulement de connaître l’histoire, avance Mirko Solari, mais rappellent aussi l’identité des liméniens et des péruviens. Il présente la carte du Pérou, tout particulièrement la région centrale où se trouve la ville de Lima et sa région. D’une part, la présence de l’écosystème de Lomas (collines humides) et Pántanos (marais) et la proximité de la mer ont favorisé la chasse et la cueillette des populations vers 12.000 avant J.C. D’autre part, près de Lima, dans la ville de Caral, s’est développée la formation étatique urbaine la plus importante des Amériques. Ensuite, la découverte de l’agriculture augmentera et facilitera la dynamique territoriale et l’échange avec les Andes et l’Amazonie, explique SOLARI.
  • A travers trois vallées de Lima (Chillón, Rímac, Lurín), on peut effectuer une chronologie du monde préhispanique liménien (précéramiques; période initiale ; horizon initial, blanc sur rouge, moyen ; période intermédiaire tardive ; horizon tardif). C’est à travers cette approche chronologique que Mirko SOLARI annonce le plan de son intervention qui prend en compte une exposition des dates importantes de conservation et la vulnérabilité des vestiges archéologiques de Lima. Il souligne l’importance de l’aspect pédagogique qui a accompagné les recherches archéologiques. Les travaux d’éducation populaire de l’IDEAS, depuis plus de 35 ans, visent à renforcer l’image de Lima et de la culture andine.
  • La période précéramique initiale est caractérisée par la présence de populations transhumantes, entre 10.000 et 7.000 ans avant JC. On y retrouve les instruments lithiques des ateliers de Chivateros (vallée de Chillón au nord). Le pré-céramique moyen concerne des populations sédentaires qui étaient encore des chasseurs-cueilleurs, entre -7.000 et -2.500. Les structures lithiques de Lurín (au sud de Lima) représentent certainement des petits villages. Le pré-céramique tardif est caractérisé par une architecture monumentale, entre -2.550 et -2800 explique Mirko SOLARI. Le site d’El Paraíso (vallée de Chillón) a été fouillé par un archéologue français, depuis, les vestiges se sont dégradés et sont menacés par l’accroissement urbain. Ce site montre des lieux dédiés au culte religieux. Ces mêmes caractéristiques (constructions monumentales comprenant une place circulaire enfoncée et une activité rituelle importante) se retrouvent dans le site de Buena Vista (vallée de Chillón) qui est, lui, intégré dans un projet de conservation.
  • La période initiale se caractérise par des temples cérémoniaux en forme de U. Elle se développe entre -1800 et -700. SOLARI montre un pétroglyphe de Checta dans la vallée de Chillón (el amaru = serpent ; associé avec l’eau). Le site de Huacoy appartient également à cette période, mais risque d’être détruit par la croissance urbaine. Il est caractérisé par une structure centrale et deux structures latérales avec une place centrale. La céramique caractérise également cette période. L’horizon initial représente une synthèse pan-andine, attachée à la culture chavín. Le site de Garagay se trouve entre la vallée de Chillón et celle de Rímac. SOLARI montre une installation électrique qui traverse le site, dynamitée quelques années plus tard dit-il, car on s’est aperçu du manque de respect que cela signifiait pour ces vestiges et le patrimoine en général. Il commente que bien évidemment, certains vestiges ont été détruits avec l’arrivée des espagnols mais que pour la plupart, c’est pendant la république qu’ils ont disparus. L’horizon initial se déroule entre -700 et -200, elle représente une synthèse de la période initiale et se caractérise par une généralisation de l’agriculture et par l’irrigation à travers des canaux.
  • L’horizon blanc sur rouge se développe entre -200 et 200 après JC. Cette période est caractérisée par une cuisson particulière de la céramique, attribuée à la culture Topará. Les premières populations se retriouvent à Wallamarca (arrondissement de San Isidro). La période intermédiaire initiale qui correspond à la construction de grandes pyramides rectangulaires entre 200 et 600 après JC est appelée la Culture-Lima. Une des wakas des plus représentatives est la waka Puqllana. SOLARI explique qu'on doit, entre autre, à l’archéologue Isabel Flores, la conservation de ce patrimoine, notamment à travers son action dans les écoles. Mirko SOLARI expose un travail pédagogique réalisé avec des primaires à la waka Puqllana et la menace qui pèse sur la waka San Marcos. Il fait une parenthèse, suite à une question du public, et donne quelques explications sur les noms provenant du quechua (notamment "Puqllana").
  • La waka Cajamarquilla (vallée de Rímac) date de la période de l’horizon moyen, la seconde synthèse pan-andine attachée à l’empire Wari. On discute encore sur l’identification du site : s’agit-il d’un lieu de cérémonie administratif ou d’une ville? La notion de ville est plutôt occidentale rappelle SOLARI, c’est pourquoi on admet plus volontiers qu’il s’agissait d’un centre administratif et rituel. Le site de Wayamarca (Pan de azucar), est très bien conservé, poursuit-il. Les travaux ont commencé à la fin des années 50, on y trouve une momie et la présence de textiles. L’intermédiaire tardif se développe entre 1000 et 1440 après JC. Les vestiges de Coyique se trouvent dans la partie nord, alors que dans la partie sud, on trouve l’Itchma qui possède un calendrier solaire et lunaire. L’horizon tardif est la synthèse culturelle Inca. De cette période, il nous reste Pachacamac. Lima a été traditionnellement associée à son histoire coloniale, mais il ne faut pas oublier ces 12.000 années de présences antérieures. Mirko SOLARI invite à réfléchir sur les conditions et la conjoncture des destructions de ce patrimoine archéologique préhispanique. Il invite également à réfléchir sur le refus ou la difficulté à s’identifier au monde andin et à la conservation de ce patrimoine. Il attire l’attention sur l’importance de développer la dimension pédagogique de ces projets.
  • Importance de l’eau et des canaux / Disparition des populations et notamment celle de Lima / Toponymie : Rímac, Lima, … / Quelle est la relation entre l’importance des populations et le nombre des vestiges ? / Modernité, histoire et conservation du patrimoine
Titre: Lima et son passé pré-inca et inca
Sous-titre: Retrospective archéologique et chronologique des wakas de Lima
Auteur(s): Mirko SOLARI
Durée: 01:21:19
Date de réalisation: 27/04/2009
Lieu de réalisation: Maison de l'Amérique Latine 217, Boulevard Saint Germain 75007 Paris, France
Genre: Extrait d'une recherche de terrain filmée
Langue(s): Français
L'anthropologue Mirko SOLARI retrace les différentes périodes préhispaniques à travers les wakas (vestiges) de Lima et de ses environs. Il insiste sur la dimension pédagogique développée par les interventions archéologiques ainsi que sur la destruction récente de nombreux vestiges. Il déplore le manque d'intérêt des autorités péruviennes pour leur patrimoine et la nécessité de valoriser la richesse de l'identité andine auprès des autochtones, grâce à son passé.
Sujet: Approches et thèmes de recherche
Topique: Archéologie
Libellé: Wakas
Libellé: Wakas de Lima (Epoque préhispanique)
Localisation spatiale du thème: Pérou ; Lima
Localisation temporelle du thème: Epoque préhispanique
Sujet: Civilisations précolombiennes
Topique: Civilisation chavin
Localisation spatiale du thème: Pérou ; Lima
Localisation temporelle du thème: Epoque préhispanique
Sujet: Communes
Topique: Lima
Détail particulier: Pérou
Pays: Pérou
Localisation temporelle du thème: Epoque préhispanique
Sujet: Pays
Topique: Pérou
Localisation temporelle du thème: Epoque préhispanique
Sujet: Lieux de mémoire
Topique: Wakas (Huacas)
Détail particulier: Pérou
Localisation spatiale du thème: Pérou ; Lima
Localisation temporelle du thème: Epoque préhispanique
Type: Contexte "Recherche"
Public cible: Pour tout public
Inventaire chronologique des wakas de Lima.
Mirko SOLARI. "Lima et son passé pré-inca et inca", colloque de la Maison de l'Amérique Latine, 2009.
Type: Droit d'auteur relatif à la réalisation du document source
Le réalisateur de cette ressource audiovisuelle est ESCoM (Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias) à la FMSH (Fondation Maison des Sciences de l'Homme) , Paris, 2009.
Type: Droit d'auteur relatif au contenu du document source
L'auteur de cette ressource audiovisuelle est Mirko SOLARI, Paris, 2009.
Type: Régime général "Creative Commons" relatifs au document source
"Cette ressource audiovisuelle est protégée par le régime "Creative Commons". Vous êtes libres de la reproduire, distribuer et communiquer au public. Mais vous devez impérativement signaler sa paternité (son ou ses auteurs), vous n'avez pas le droit de la modifier ni d'en faire un usage commercial. Lecture, diffusion et exploitation concrète de cette ressource audiovisuelle présuppose que vous ayez accepté les règles juridiques Creative Commons décrites dans la page http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/" Veuillez, ensuite, créer 1/ le lien : http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr et 2/ l'intitulé "Creative Commons - Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France" (via la boîte "Liens")
Titre: Retrospective archéologique et chronologique des wakas pré-incas et incas de Lima
Langue(s): Français
Type: Analyse plus détaillé
Comment citer: PAPINO Manuela. Analyse du colloque "Lima et son passé pré-inca et inca" de Mirko Solari à la Maison de l'Amérique Latine, 2013.
Id analyse: f0bdd68a-3008-4ac5-9399-8b87feb59ee7
Id vidéo: 26bb3939-f86b-4009-b886-60ad35af1dea
Invité par la Maison de l'Amérique Latine, l'anthropologue Mirko SOLARI fait un rapide inventaire des wakas de Lima en suivant un axe chronologique. Il souligne la dimension pédagogique des interventions archéologiques et de la nécessité d'une prise de conscience de la part des autorités politiques et administratives concernant l'importance de la conservation du patrimoine et de sa valorisation auprès des populations autochtones.