Le Guarani, patrimoine immatériel culturel du Paraguay . Bartomeu MELIA

Chapitre

Titre: Indigènes et colonisation : destruction, substitution, transformation et création des langues et des cultures
Sous-titre: La transformation et le processus de création de la langue guarani issus du contexte colonial religieux
Durée: 00:14:34   [00:00:00 > 00:14:34]
Dans les procès coloniaux, on retrouve différents thèmes dont la destruction des langues (des cultures et des personnes) qui conduit parfois jusqu’à l’ignorance de leur existence par la suite. Mais très souvent, il s’est plutôt produit une substitution globale ou une transformation sémantique et grammaticale, explique le Père Mélia. A partir de cette transformation des langues et des cultures, on constate également l'existence d'un réel processus de création. Dans le cas du guarani, la colonisation espagnole a finalement été très faible. Ces terres étant très pauvres, elles n’intéressaient pas beaucoup les colons. Buenos aires était déjà une autre province, le Chaco n’était pas encore découvert, et ce petit pays qu’était le Paraguay a connu en fait un métissage très réduit. L’administration civile et religieuse se faisait en espagnol, mais la société continuait à parler le Guarani. A la fin du XVIIe siècle, les indigènes ont connu un déclin démographique et c'est alors que le gouverneur a demandé aux franciscains puis aux jésuites d’enrayer ce processus. On a vu alors naître la notion de « réduction » - qui n'est pas un concept négatif selon Bartomeu Mélia - puisqu'il provoqua concrètement, dit-il, une transformation et une création autour de la langue issues de ce processus colonial. Bartomeu Mélia en cite plusieurs exemples dans le domaine musical.
Sujet: Personnalités
Topique: Arias de Saavedra
Prénom: Hernando
Localisation spatiale du thème: Paraguay
Localisation temporelle du thème: 1561/1634 ; XVIIe siècle ap. J.-C.
Hernando Arias de Saavedra o mejor dicho Hernando Suárez de Sanabria (1561 - 1634), llamado abreviadamente Hernandarias, fue un militar y político criollo, el primer nacido en América que ocupó el puesto de gobernador de una región colonial. Emprendió la carrera militar a temprana edad y participó de numerosas expediciones de exploración y conquista en los actuales territorios de Paraguay y Argentina, entre ellas la fundación de la ciudad de Concepción de Nuestra Señora, en la región Chaqueña, de la que fue uno de sus primeros cabildantes. Sus dotes como oficial y administrador llevaron a su nombramiento como Teniente gobernador de Asunción en 1592, ocupando el cargo con solvencia durante cuatro períodos. En 1602 fue nombrado gobernador de Buenos Aires, puesto que ocuparía hasta 1609. En ese puesto tomó numerosas medidas para estimular el crecimiento de la entonces pequeña villa portuaria, incluyendo la creación de las primeras escuelas de primeras letras, la instalación de hornos de cocción de ladrillos y tejas para sustituir la construcción de adobe, y la reconstrucción del fortín que protegía la ciudad de los piratas. En 1603 Hernandarias modificó la legislación sobre el trabajo de los aborígenes, promoviendo la supresión de las mitas y encomiendas, por las cuales los españoles gozaban de los frutos del trabajo de los nativos a cambio de su evangelización, en la práctica inexistente. Obtuvo la aprobación de esta reforma por parte del rey Felipe III de España, y en 1608 se dispuso la creación de las reducciones jesuíticas y franciscanas en la región del Guayrá (actual Paraguay). En 1611 el visitador Francisco de Alfaro declaró libres de encomiendas los indios convertidos por los jesuitas, y dictó sus famosas ordenanzas. En 1615 fue nombrado nuevamente gobernador. Por iniciativa del licenciado Francisco de Alfaro se dividió la gobernación del Río de la Plata en dos: Paraguay (que abarcaba las villas de Asunción, Santiago de Jerez, Villa Rica y Ciudad Real) y Buenos Aires. Decretada en 1617, no se llevó a cabo hasta 1620. Irónicamente el primer gobernador Diego de Góngora ni bien llegó ordenó su arresto y el remate de sus bienes, esto en concurso con la red de contrabando dirigida por el sevillano Juan de Vergara y el portugués Diego de Vega con quién Góngora tenía estrecha alianza aún antes de partir de España y a quienes Hernandarias había perseguido y expulsado de la ciudad. De hecho, excluyendo a Hernandarias, casi todos los gobernadores estuvieron en mayor o menor grado comprometidos con el contrabando
Sujet: Langues et familles des langues amérindiennes
Topique: Guarani
Localisation spatiale du thème: Paraguay
Localisation temporelle du thème: Missions jésuites
http://fr.wikipedia.org/wiki/Guaran%C3%AD
Titre: Les jésuites et les écrits en langue guarani, au-delà des intentions de conversion
Sous-titre: Le thesaurus du manuscrit du Père Montoya
Durée: 00:09:03   [00:14:34 > 00:23:37]
Ce sont logiquement ceux qui sont en nombre inférieur qui apprennent la langue de la majorité, dit MELIA. Les jésuites ont de ce fait immédiatement travaillé sur la grammaire, les dictionnaires, le catéchisme et les sermons écrits en guarani. Les écoles donnèrent de bons résultats, ainsi que la littérature en langue guarani (au-delà des écrits servant la conversion), prétend le Père Mélia. Le thesaurus de la langue guarani/espagnol du Père Montoya, environ 800 pages, consigne également l’usage du vocabulaire (dans son contexte ethnographique).
Sujet: Langues et familles des langues amérindiennes
Topique: Guarani
Localisation spatiale du thème: Paraguay
Titre: Les 4 mots de la guerre linguistique de l’évêque contre les jésuites : ‘Ta’yra, Memby, Túva et Tupᾶ
Durée: 00:22:52   [00:23:37 > 00:46:30]
Le grand dictionnaire du Père Montoya parvient à l’évêque du Paraguay, exilé par le gouverneur dans la ville de Corrientes. Il s’en saisi et s’en sert pour mener sa guerre contre les jésuites. Ce dernier en retient 4 mots : «‘Ta’yra», fils de l’homme, « Memby », fils de la femme, « Túva », père, et «Tupᾶ », Dieu. Chacun des mots ayant plusieurs significations, l’évêque interprète à sa façon les définitions du dictionnaire et s’en indigne (en créant par exemple des confusions entre « Túva », « Tubuas » et « Tubuel », deux noms de démons). Pour leur défense les jésuites rappellent que ces mots sont également présents au Brésil et dans des publications approuvées par la Sainte Inquisition. Bartomeu Mélia retrace les confusions produites par les erreurs étymologiques dans les traduction. Montoya tout au contraire, dit Mélia, témoigne d'une grande précision dans les analyses phonologiques qui accompagnent toute son étude.
Sujet: Langues et familles des langues amérindiennes
Topique: Guarani
Localisation spatiale du thème: Paraguay
Titre: « Tupᾶ », Dieu pour les uns, dieu du tonnerre qui se promène en canoë sur les nuages pour les autres : l’étymologie religieuse du père Montoya
Durée: 00:13:16   [00:46:30 > 00:59:47]
« Dans toutes les langues, si l’on procède à des séparations abusives à l’intérieure du mot, on en arrive très vite à une véritable erreur d’interprétation qui peut même devenir risible » dit Bartomeu Mélia en citant l’exemple du mot de la langue espagnole « tabernáculo » qu’il divise pour l’occasion en « taberna - culo ». Bartomeu rappelle que « tupᾶ » avait été accepté au Brésil sous l’insistance des jésuites. Ce qu’on traduit par Dieu, n'était pour les indigènes qu'un des différents dieux, le dieu du tonnerre qui se promène en canoë sur les nuages. Pour les Guaranis, « Tu-pᾶ » signifierait en fait l’admiration et l’interrogation écrivait Montoya. Or Montoya était considéré par les indiens comme un chaman, révèle Mélia, il connaissait parfaitement les traditions et l’histoire, ce qui légitime son travail sur l’étymologie religieuse du vocabulaire, ajoute-t-il. (Bartomeu Mélia précise enfin que ses études sur le manuscrit du père Montoya ont été présentées à Valladolid au « Congrès international de linguistique missionnaire »).
Sujet: Langues et familles des langues amérindiennes
Topique: Guarani
Localisation spatiale du thème: Paraguay
Sujet: Personnalités
Topique: Père Montoya
Autre formulation du sujet: Missions jésuites au Paraguay
Localisation spatiale du thème: Paraguay
Titre: Les 3 types de littérature en langue indigène : des jésuites pour les jésuites, des indigènes sous contrôle jésuite et de la littérature indigène sans contrôle.
Durée: 00:08:36   [00:59:47 > 01:08:23]
La première catégorie de textes était faite pour et par les jésuites (grammaire et dictionnaire), ce que Meliá appelle la « littérature de traduction ». C’est plus une démarche pour s’exprimer que pour « écouter » affirme-t-il. La deuxième catégorie est celle de la production littéraire des indiens eux-mêmes, (faite sous la direction d’un jésuite). La troisième catégorie enfin, est celle de la littérature indigène, sans contrôle jésuite. Meliá cite des exemples de ces écrits et de leurs traductions en espagnol.
Sujet: Langues et familles des langues amérindiennes
Topique: Guarani
Localisation spatiale du thème: Paraguay
Titre: La réussite des missions jésuites au Paraguay et leur échec au Chaco : la différence entre les agriculteurs et les chasseurs
Durée: 00:08:40   [01:08:23 > 01:17:04]
Le système économique des peuples agriculteurs est très différents de celui des chasseurs. Ceci explique pour le Père MELIA l’échec des jésuites au Chaco : lorsqu’une administration est plus efficiente qu’une autre, les agriculteurs se rassemblent et s’adaptent facilement. La stratégie des jésuites étaient de constituer des villages, ce qu’ils ont pu faire au Paraguay par exemple. Au Chaco, le mode de vie était plutôt nomade en raison de la chasse, et animiste, ce qui a rendu leur entreprise difficile. Cependant, à partir du XIXe siècle les conditions ont beaucoup changé et l’entreprise de conversion a par la suite fonctionné.
Sujet: Communes
Topique: Chaco
Pays: Paraguay
Titre: Les destinataires des écrits des franciscains et des jésuites
Durée: 00:06:44   [01:17:04 > 01:23:48]
Bartomeu Melia parle des lettres de Saint Ignace adressées aux Pères qui "allaient aux Indes". Il leur était demandé de produire des récits destinés au grand public, relatant l’aspect exotique des constats de terrain, ceci doublé d'un compte-rendu plus «fiable» pour lui-même. Ces lettres représentent un témoignages d'une contemplation du monde dans sa diversité culturelle dit Mélia.
Sujet: Personnalités
Topique: Saint Ignace
Localisation temporelle du thème: 1491/1556
Titre: L’histoire des manuscrits des jésuites : destruction, archivage et ventes
Durée: 00:08:24   [01:23:48 > 01:31:34]
Un certain nombre de manuscrits ont disparu : certains ont ont servi aux soldats à rouler leurs cigares, d'autres, comme des partitions de musique, ont servi de papier toilette aux évêques, raconte Bartomeu MELIA. Les Archives de la Province, gardées à Cordoue, ont été jetées ou vendues, à Bravo et De Angelis par exemple qui les ont revendues à leur tour, à l’empereur du Brésil et à des particuliers. Une partie cependant est restée à Buenos Aires.
Sujet: Personnalités
Topique: De Angelis
Prénom: Pedro
Localisation temporelle du thème: 1784/1859
Pedro de Angelis (Nápoles, Italia, 29 de junio de 1784 - Buenos Aires, 10 de febrero de 1859) fue uno de los primeros historiadores de la Argentina. Sus restos se encuentran en el Cementerio de La Recoleta. Constituye una de las figuras principales de la ciencia histórica argentina, a la vez que es la más discutida y polémica.

8 chapitres.
Titre: Le Guarani, patrimoine immatériel culturel du Paraguay
Sous-titre: Pratique et interprétation de la traduction d'après un manuscrit de 1651 du Père Montoya/ Le Guarani (écrit) et les missions jésuites au Paraguay
Auteur(s): Bartomeu MELIA
Durée: 01:31:34
Date de réalisation: 16/03/2006
Lieu de réalisation: INALCO - 2 rue de Lille - 75343 Paris cedex 07, France
Genre: Colloque filmé
Langue(s): Français
Le père Bartomeu MELIA, jésuite, est arrivé au Paraguay en 1954. C'est alors qu'il a commencé l’étude de la langue et de la culture guarani avant de faire son doctorat sur «La création d’un langage chrétien dans les réductions des guarani au Paraguay». Il expose ici le problème de la traduction hispano-guarani en reprenant les divers contextes, historique, linguistique, politique, etc. qui ont à la fois permis la création d'ouvrages de références comme celui du Père Montoya dont il commente plusieurs exemples, et qui ont également créé des confusions et des manipulations d'envergure. MELIA commente l'implication et le rôle des missions jésuites au début de la langue écrite guarani et des diverses littératures associées. Il termine par un bref historique de ces manuscrits et par un rapide état des lieux sur leur conservation.
Sujet: Langues et familles des langues amérindiennes
Topique: Guarani
Localisation spatiale du thème: Paraguay
Sujet: Les peuples aborigènes
Topique: Guaraní
Localisation spatiale du thème: Paraguay
Sujet: Approches et thèmes de recherche
Topique: Histoire des sciences du langage
Discipline, domaine: Linguistique
Discipline, domaine: Philologie textuelle
Libellé: Traduction
Libellé: Traduction Guarani/espagnol
Localisation spatiale du thème: Paraguay
Sujet: Immigration et colonisation
Topique: Missions jésuites des guaranis
Détail particulier: Paraguay; Guarani
Expression équivalente: Réductions
Localisation spatiale du thème: Paraguay
Localisation temporelle du thème: XVIIIe siècle ap. J.-C.
Les missions jésuites des Guaranis (également appelées « réductions ») ont été construites au XVIIe siècle et XVIIIe siècle dans la forêt tropicale d'Argentine et du Brésil, sur le territoire des Guaranís. Les missions ont été construites à la suite de l’allégeance de certains chefs guaranis (les caciques) qui s’étaient placés sous la suzeraineté du Roi d’Espagne afin de ne pas avoir à se soumettre aux bandeirantes, les esclavagistes portugais du Brésil.
Sujet: Pays
Topique: Paraguay
Nom: BOIDIN
Prénom: Capucine
Rôle: Responsables
Adresse: Paris, France
IHEAL Université Paris 3, France
Nom: MELIA
Prénom: Bartomeu
Rôle: Linguistes
Adresse: Espagne
Il a obtenu un doctorat de l’Université de Strasbourg en 1969 sur le thème « La création d’un langage chrétien dans les réductions des guarani au Paraguay ». Disciple et collaborateur de Don León Cardogan, Bartomeu Meliá a été professeur d’ethnographie et de culture guarani à l’Université catholique d’Asunción et Président du Centre d’Etudes Anthropologiques. Il a été directeur des revues Suplemento Antropológico et Estudios Paraguayos jusqu’en 1976. Il participe activement à divers programmes d’éducation interculturelle bilingue aussi bien au Paraguay qu’en Bolivie, au Brésil ou en Argentine. Il est membre de la Commission Nationale de Bilinguisme.
Langue: Español
El padre Bartomeu MELIA, jesuita, llegó a Paraguay en 1954. Comenzó el estudio de la lengua y de la cultura guaraní antes de hacer su doctorado sobre " La creación de un lenguaje cristiano en las reducciones guaraní en Paraguay ". Expone aquí el problema de la traducción hispano-guaraní tomando en cuenta los contextos diversos, histórico, lingüístico, político, etc. que permitieron crear tanto unas obras de referencia como confusiones y manipulaciones. MELIA cuenta la implicación y el papel de las misiones jesuitas en el inicio de la lengua escrita guaraní y las literaturas diversas y asociadas. Acaba contando brevemente la historia de estos manuscritos y haciendo un balance de su conservación.
Bartomeu MELIA. "Le Guarani, patrimoine immatériel culturel du Paraguay (Pratique et interprétation de la traduction d'après un manuscrit de 1651 du Père Montoya/ Le Guarani (écrit) et les missions jésuites au Paraguay)", http://www.amsur.msh-paris.fr/Video.aspx?domain=422ede87-ce4b-42a9-8f79-b85c80665af0&language=fr&metaDescriptionId=802e6042-56ca-4c97-a402-38d6f5896b61&cultureId=fr&mediatype=VideoWithShots 2006
Type: Droit d'auteur relatif à la réalisation du document source
Le réalisateur de cette ressource audiovisuelle l'ESCoM, Paris, 2006.
Type: Régime général "Creative Commons" relatifs au document source
"Cette ressource audiovisuelle est protégée par le régime "Creative Commons". Vous êtes libres de la reproduire, distribuer et communiquer au public. Mais vous devez impérativement signaler sa paternité (son ou ses auteurs), vous n'avez pas le droit de la modifier ni d'en faire un usage commercial. Lecture, diffusion et exploitation concrète de cette ressource audiovisuelle présuppose que vous ayez accepté les règles juridiques Creative Commons décrites dans la page http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/" "Creative Commons - Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France" (via la boîte "Liens")
Titre: Analyse de l'archive segmentée du colloque avec le Père Bartomeu MELIA sur la "Théorie et pratique de la traduction d'après un manuscrit de 1651 du Père Montoya"
Sous-titre: Le Guarani (écrit) et les missions jésuites au Paraguay
Langue(s): Français
Type: Analyse plus détaillé
Comment citer: PAPINO, Manuela. Analyse de l'archive segmentée du colloque avec le Père Bartomeu MELIA sur la "Théorie et pratique de la traduction d'après un manuscrit de 1651 du Père Montoya" (Le Guarani (écrit) et les missions jésuites au Paraguay), http://www.amsur.msh-paris.fr/Video.aspx?domain=422ede87-ce4b-42a9-8f79-b85c80665af0&language=fr&metaDescriptionId=802e6042-56ca-4c97-a402-38d6f5896b61&cultureId=fr&mediatype=VideoWithShots 2012.
Id analyse: 802e6042-56ca-4c97-a402-38d6f5896b61
Id vidéo: e18cd7d5-ece9-4758-9f9e-df0ca7c17455
Le Père Bartomeu MELIA est né à Porreres, Mayorque, Espagne en 1932. Jésuite, il est arrivé au Paraguay en 1954 où il a commencé l’étude de la langue et de la culture guarani avec le père Antonio Guasch comme professeur. Il a obtenu un doctorat de l’Université de Strasbourg en 1969 sur le thème « La création d’un langage chrétien dans les réductions des guarani au Paraguay ». Disciple et collaborateur de Don León Cardogan, Bartomeu Meliá a été professeur d’ethnographie et de culture guarani à l’Université catholique d’Asunción et Président du Centre d’Etudes Anthropologiques. Il a été directeur des revues Suplemento Antropológico et Estudios Paraguayos jusqu’en 1976. Il participe activement à divers programmes d’éducation interculturelle bilingue aussi bien au Paraguay qu’en Bolivie, au Brésil ou en Argentine. Il est membre de la Commission Nationale de Bilinguisme. La première partie du colloque est consacrée à des commentaires et des analyses contextuelles d'ordre historique sur les circonstances qui ont accompagné la création et une partie de la diffusion du manuscrit du Père Montoya (1651). Bartomeu MELIA commente avec soin l'étude complète et scrupuleuse, étymologique et phonologiques du jésuite, sur lesquelles il s'est basé pour rédiger ce dictionnaire. Il analyse le conflit provoqué par l'évêque à partir de l'interprétation des définitions et de la traduction de certains mots consignés, en démontrant de quelle façon l'interprétation erronée de celui-ci servait en fait des intérêts d'ordre plutôt personnel. La deuxième partie du colloque répond aux questions du public présent sur des thèmes plus généraux comme les différentes littératures produites dans ce contexte missionnaire, ou l'histoire des manuscrits des jésuites. Cette archive est particulièrement intéressante pour les historiens, les théologiens, les étnologues ou encore les linguistes.