Culture Mochica: pratiques rituelles et artistiques dans la huaca de la Luna. Carole FRARESSO, Nicolas GOEPFERT et Véronique WRIGHT

Chapitre

Titre: Présentation des recherches de Carole Fraresso par Nicolas Goepfert: pratiques rituelles, métaux et techniques métallurgiques associées
Durée: 00:07:05   [00:00:00 > 00:07:05]
Pratiques rituelles et concepts religieux/ Les métaux (cuivre, or et argent) et les techniques métallurgiques associées: de l'extraction des minerais jusqu'à l'élaboration d'une pièce/ Artisans: artistes ou spécialistes?
Sujet: Civilisations précolombiennes
Topique: Civilisation moche
Localisation spatiale du thème: huaca de la Luna
Titre: Synthèse sur la fouille de la Huaca de la luna (site de Moche) par Véronique Wright, le complexe architectonique 27 et l'approche archéométrique de Carole Fraresso
Durée: 00:06:04   [00:07:05 > 00:13:10]
Conclusion des fouilles: dans ces ateliers, les artisans étaient spécialisés en fonderie et techniques de fonderie (utilisant plusieurs sortes de cuivres et d'alliages ternaires). On a relevé la présence d'un fondeur et d'un batteur. Plusieurs hypothèses sont formulées sur l'organisation et la direction de cet atelier.
Titre: L'art mural et la technologie artistique mochica (étude archéométrique): les conclusions technologiques et anthropologiques de Véronique Wright
Durée: 00:24:40   [00:13:10 > 00:37:50]
-Architecture cérémoniale -Peinture et reliefs -5 couleurs de base -Vestiges de polychromie sur tout le territoire Mochica -Conservation/ colorimétrie/ analyse des composés minéraux et organiques
Sujet: Approches et thèmes de recherche
Topique: Archéologie
Libellé: Peinture murale
Détail particulier: Moche (Pérou)
Localisation spatiale du thème: Pérou
Titre: Les rites funéraires et les offrandes mochicas (animaux) par Nicolas Goepfert
Durée: 00:26:20   [00:37:50 > 01:04:11]
-Rappels géographiques des fouilles archéologiques -Les pratiques durant les rites funéraires et les tombes fouillées -Les offrandes -Les sacrifices d'animaux
Sujet: Pratique religieuse
Topique: Rites funéraires et offrandes mochicas
Détail particulier: Pérou
Localisation spatiale du thème: Pérou
Titre: Questions du public
Durée: 00:25:38   [01:04:11 > 01:28:22]
-Les peintures extérieures -Pourquoi les céramiques sont frangmentées (sacrifices) -Y a-t-il une transition entre les offrandes organiques et les offrandes symbolisées? -La Señora de Cao (tombe d’une femme momifiée) -La continuité géographique et culturelle entre les différentes vallées -Le sacrifice des prisonniers: les Mochicas étaient-ils des cannibales? -L'état des recherches et les similitudes entre El Brujo et La Huaca de la Luna -Les dessinateurs avaient-ils une fonction religieuse? -Estimation de la population: la société stratifiée et indépendante dans la production -Intervention de M. Claude Collin Delavaud (géographe)
Sujet: Pratique religieuse
Topique: La Señora de Cao (momie)
Détail particulier: El Brujo (Pérou)
Mots-clés: Momie péruvienne; El Brujo;
Localisation spatiale du thème: Pérou ; El Brujo
Localisation temporelle du thème: IVe siècle ap. J.-C.

5 chapitres.
Titre: Culture Mochica: pratiques rituelles et artistiques dans la huaca de la Luna
Sous-titre: Les fouilles archéologiques du site de Moche (Côte nord du Pérou)
Auteur(s): Carole FRARESSO, Nicolas GOEPFERT et Véronique WRIGHT
Durée: 01:28:22
Date de réalisation: 25/09/2008
Lieu de réalisation: Maison de l'Amérique Latine 217, boulevard Saint Germain, 75007 Paris, France
Genre: Recherche de terrain filmée
Langue(s): Français
L’histoire des Moche est divisée en plusieurs périodes, caractérisées par le style artistique qui les accompagnent, notamment la céramique et le travail métallurgique. Evaluée entre le Ier siècle après JC, jusqu’au VIIIe siècle, déclin de la culture Moche, une grande partie de l’histoire de ce peuple a pu être retracée grâce aux fouilles archéologiques de plusieurs sites dont la huaca de la Luna. Il s’agit d’une pyramide à degré, pendant de la huaca del Sol, toutes deux inachevées, construites en adobe, distantes d’environ 400 mètres et entre lesquelles se trouvait la principale cité Moche. Les fouilles archéologiques de la huaca de la Luna ont permis de révéler l’évolution de la culture Moche et notamment le rôle religieux et rituel de celle-ci. Les Moches étaient également des artisans céramistes et métallurgistes dont les techniques élaborées ne cessent d’intéresser les archéologues. Avant la fin du XIXe siècle, les diverses empreintes laissées par les Moches étaient attribuées aux Chimú et ce n'est qu'en 1898 et 1899 que Max Uhle, archéologue allemand, en fouillant les huaca del Sol et de la Luna, finit par identifier une culture distincte des autres cultures pré-colombiennes. À la fin des années 1920, l'archéologue péruvien Julio Tello proposa d'appeler cette civilisation la civilisation Moche ou Mochica, en référence à l'ancienne langue parlée sur la côte nord du Pérou, le Muchik. Les fouilles aux alentours de la huaca del Sol et surtout la huaca de la Luna se poursuivent aujourd'hui bien que les bâtiments aient été partiellement recouverts par le sable au fil des siècles. Les recherches avaient commencé par le sommet des temples et s'effectuent de palier en palier vers la base. Aujourd'hui les temples sont menacés par le phénomène El Niño. Les trois archéologues, Carole FRARESSO, Véronique WRIGHT et Nicolas GOEPFERT exposent dans ce colloque l’avancée de leurs recherches sur les pratiques rituelles et artistiques des Mochicas.
Sujet: Approches et thèmes de recherche
Topique: Archéologie
Libellé: Civilisation Moche
Libellé: Huaca de la luna
Détail particulier: Pérou
Localisation spatiale du thème: Pérou
Sujet: Approches et thèmes de recherche
Topique: Archéologie
Libellé: Civilisation Moche
Sujet: Civilisations précolombiennes
Topique: Civilisation moche
Localisation spatiale du thème: Pérou ; Huaca de la Luna
La huaca de la Luna est bien préservée et révèle de magnifiques fresques colorées. On trouve en particulier des motifs représentant Aiapaec, ou d'autres créatures mythologiques. La construction de la pyramide s'est étalée sur une très longue période selon un processus bien défini : avec un laps de temps de plusieurs années, sans doute réglé selon des considérations agricoles, les bâtisseurs Moche s'attelaient à construire un nouvel étage au temple, rendant les étages intérieurs inaccessibles, et élevaient la rampe d'accès au temple jusqu'au nouvel étage. De ce fait, les fouilles opérées ont permis de révéler certaines évolutions de la culture Moche au cours des ans. La huaca de la Luna avait probablement un rôle religieux : on y a notamment retrouvé des ossements humains laissant penser que les Moche y pratiquaient des sacrifices humains. À la mort de hauts dignitaires Moche, des funérailles étaient organisées dans la pyramide et des hommes, femmes et enfants - sans doute des proches, des domestiques - étaient sacrifiés et inhumés dans la même tombe. Le temple servait aussi de centre de cérémonies censées assurer les récoltes agricoles et lutter contre les sècheresses.
Localisation temporelle du thème: Pre-incas ; IIe-VIIIe ap. JC
L'histoire de ce peuple précolombien est divisée en cinq périodes, caractérisées par le style artistique, notamment sur les poteries. L'essor des Moche correspondrait aux phases 3 et 4, du IIe au Ve siècle après J.-C. Les Moche étaient tout d'abord établis dans les vallées du Moche et du Chicama, sur les bases de cultures précédemment installées dans la région depuis près de deux siècles. Cependant il est possible qu'un deuxième centre appartenant à la culture Moche ait coexisté plus au nord, dans la vallée du Lambayeque, comme en témoignent de récentes découvertes à Sipán. Aux alentours de l'an 400 après J.-C., ils étendent leur territoire aux vallées du sud puis du nord, le long de la côte Pacifique, sans doute par des conquêtes militaires. À leur apogée, ils contrôlent un territoire allant de Piura au nord à Huarmey au sud, soit plus de 600 kilomètres de côte. La cinquième phase, allant du VIe au VIIIe siècle, correspond au déclin de la culture Moche et à l'influence grandissante d'autres cultures rivales telles que la culture Lambayeque.
Sujet: Lieux de mémoire
Topique: Huaca de la luna
Détail particulier: Pérou
Localisation spatiale du thème: Pérou ; Trujillo
Localisation temporelle du thème: 100/700
La huaca de la Luna est un temple situé au Pérou, près de la ville de Trujillo, ayant la forme d'une pyramide à degrés. Il fut construit par les Moches qui en firent le plus important lieu de culte de leur royaume. Elle est voisine d'une construction similaire, la huaca del Sol./Huaca de la Luna es una construcción de adobe que esta ubicada al norte del Perú, en el departamento de La Libertad, a unos 5 Km al sur de Trujillo; fue construida por la cultura Moche o Mochica. Se encuentra muy cerca de la huaca del sol, también de la cultura mochica; entre las dos huacas se encontraba la ciudad. En la actualidad se exhibe con sus diferentes pinturas en las paredes con muchos años y que han perdurado al paso del tiempo.
Sujet: Les peuples aborigènes
Topique: Moche
Localisation spatiale du thème: Pérou
Sujet: Pays
Topique: Pérou
Localisation temporelle du thème: Pré-incaïque ; IIIe-VIIIe ap. JC
La civilisation Moche (parfois appelée Mochica) s'épanouit près de Trujillo au nord-ouest du Pérou, dans les vallées de trois fleuves : le Chicama, le Moche et le Virú. Elle a commencé à se développer vers le IIe siècle ap. J.C., pour s'éteindre au cours du VIIIe siècle. Contemporaine de la civilisation Nazca située plus au sud, elle se situe chronologiquement entre l'ère Chavín et l'ère Chimú. Les Mochicas sont les héritiers de plusieurs petits foyers culturels, nés sur la Côte et qui avaient déjà développé un art céramique assez élaboré.
Nom: FRARESSO
Prénom: Carole
Rôle: Archéologues
Fonction: Institut de recherche sur les archéomatériaux
Adresse: Bordeaux, France
Nom: GOEPFERT
Prénom: Nicolas
Rôle: Archéologues
Fonction: ARCHAM (Archéologie des Amériques)
Adresse: Paris I, France
Nom: WRIGHT
Prénom: Véronique
Rôle: Archéologues
Fonction: Cermf/ CNRS
Adresse: France
Type: Pages web
Auteur: Uceda Castillo, Santiago; Canziani Amico, José
Url: http://www.ifeanet.org/publicaciones/articulo.php?codart=717
Las investigaciones que venimos realizando en la Huaca de La Luna - Valle de Moche, han permitido establecer cuatro etapas constructivas, así como diversas modificaciones al interior de cada etapa. Capas de sedimentos conteniendo lentes de pintura, que han sido halladas sobre los pisos arquitectónicos, las interpretamos como el resultado de fuertes lluvias que han lavado el enlucido y la pintura de las paredes. Grandes precipitaciones en la costa norte sólo se dan cuando aparece el Fenómeno de El Niño. Estos nuevos datos permitirán reevaluar las interpretaciones históricas del sitio.
Type: Pages web
Auteur: Bourget, Steve
Url: http://www.ifeanet.org/publicaciones/articulo.php?codart=660
PRÁCTICAS SACRIFICIALES Y FUNERARIAS EN EL SITIO MOCHE DE LA HUACA DE LA LUNA, COSTA NORTE DEL PERÚ. Investigaciones arqueológicas realizadas en el sitio Moche de la Huaca de la Luna han conducido al descubrimiento de un importante sitio sacrificial y de una plataforma funeraria. En primer lugar, en una plaza de la Huaca, numerosos individuos habrían sido sacrificados durante lluvias torrenciales (fenómeno de El Niño). En segundo lugar, en una plataforma asociada a la plaza, cuatro tumbas elaboradas han sido localizadas. Algunos elementos descubiertos en dos de estas tumbas parecen indicar que serían las de dos especialistas de los sacrificios. Solamente los resultados preliminares estarán presentados aquí, pero parece que este sitio excepcional permitirá comprender mejor las dimensiones funerarias y sacrificiales del sistema ideológico y religioso Moche.
Type: Contexte "Recherche"
Public cible: Pour spécialistes
Archéologues, ethnologues, géographes, historiens, historiens de l'art (peintures murales)
Carole FRARESSO, Nicolas GOEPFERT et Véronique WRIGHT. Maison de l'Amérique Latine à Paris en 2008 sur les "Pratiques rituelles et artistiques dans la Huaca de la Luna" (Pérou)http://www.amsur.msh-paris.fr/Video.aspx?domain=422ede87-ce4b-42a9-8f79-b85c80665af0&language=fr&id=89473e3c-87fd-41c5-9ebc-00b73fec8342&mediatype=VideoWhitShots.
Type: Droit d'auteur relatif à la réalisation du document source
L'auteur de cette ressource audiovisuelle (est ESCoM (Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias) à la FCMSH (Fondation Maison des Sciences de l'Homme) , Paris, 2008
Type: Droit d'auteur relatif au contenu du document source
L'es auteurs de cette ressource audiovisuelle sont FRARESSO, Carole, GOEPFERT, Nicolas, WRIGHT, Véronique.
Type: Régime général "Creative Commons" relatifs au document source
"Cette ressource audiovisuelle est protégée par le régime "Creative Commons". Vous êtes libres de la reproduire, distribuer et communiquer au public. Mais vous devez impérativement signaler sa paternité (son ou ses auteurs), vous n'avez pas le droit de la modifier ni d'en faire un usage commercial. Lecture, diffusion et exploitation concrète de cette ressource audiovisuelle présuppose que vous ayez accepté les règles juridiques Creative Commons décrites dans la page http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/" "Creative Commons - Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France" (via la boîte "Liens")
Titre: Analyse de la vidéo segmentée du colloque sur les pratiques rituelles et artistiques de la huaca de la Luna (Pérou)
Sous-titre: La culture Mochica: conclusions de trois archéologues sur la métallurgie, la céramique et les sacrifices religieux
Langue(s): Français
Type: Analyse plus détaillé
Comment citer: PAPINO, Manuela. Analyse de l'archive segmentée des travaux de recherche sur les "Pratiques rituelles et artistiques dans la Huaca de la Luna" de C. Fraresso, N. Goepfert et V. Wright, http://www.amsur.msh-paris.fr/Video.aspx?domain=422ede87-ce4b-42a9-8f79-b85c80665af0&language=fr&id=89473e3c-87fd-41c5-9ebc-00b73fec8342&mediatype=VideoWhitShots, 2012.
Id analyse: 3826bf38-bacf-41f2-b694-cb44e420369d
Id vidéo: 89473e3c-87fd-41c5-9ebc-00b73fec8342
Nicolas Goepfert et Véronique Wright présentent les résultats des fouilles archéologiques de Carole Fraresso sur la métallurgie dans la culture Mochica avant de présenter leurs propres travaux, respectivement sur la céramique et les pratiques rituelles. Le colloque est donc divisé en trois parties qui exposent chacune des conclusions, auxquelles vient s'ajouter une dernière partie laissant la parole au public (dans laquelle il est à signaler une intervention du géographe Claude Collin Delavaud). Ce colloque d'archéologie s'adresse à des spécialistes: archéologues, ethnologues, historiens, historiens de l'art et géographe. Il permet de faire le point sur l'avancée des fouilles archéologiques du site de la huaca de la Luna jusqu'en 2008.