Colloque « Migrations et dynamiques urbaines » : Les espaces en jeu (2/2). BERTHELEU Hélène, FEVEILE Laurence, SALES PEREIRA Verônica, SOUTY Jérôme, WITTNER Laurette

Chapitre

Titre: Ethnicisation, patrimonialisation et exotisation dans les quartiers de la zone portuaire carioca par Jérôme SOUTY
Durée: 00:37:28   [00:00:00 > 00:37:28]
Les recherches de Jérôme SOUTY portent sur les quartiers portuaires de Rio de Janeiro. Ce quartier populaire est composé majoritairement de communautés noires discriminées, d’immigrés européens, de Gitans, d’Arabes et de Juifs. Il est depuis environ un siècle dans une situation de décadence et d’abandon. Cependant, un projet de « revitalisation » de ce quartier a été initié depuis 2010, en lien avec l’accueil de la Coupe du Monde de football de 2014. Il s’agit de faire du quartier un centre d’affaires. Il ne s’accompagne d’aucune mesure sociale (telle que la construction de logements sociaux). Dans cette mesure, l’anthropologue s’interroge sur les possibles effets de ce projet : face à ces modifications brutales, comment les communautés urbaines du quartier réagissent-elles? Il s’agit dès lors d’étudier la réinscription des identités collectives dans cet espace, à partir de 3 espaces significatifs de la zone portuaire, représentant symboliquement des formes de résistance : le Morro, le Terreiro, et le Quilombo. Le Morro est une grande colline. En son sein, on peut distinguer le Morro du Providencia du Morro du Conccicao, qui sont deux réalités distinctes. Il compte entre 12000 et 15000 habitants. Il s’agit de l’ancienne plus grande favela de Rio. Morro du Providencia connait de rapides transformations, puisque les services d’urbanisme de la préfecture peuvent décider de la destruction d’habitations de cette favela. Une des grandes idées est de commencer à faire de cet espace un lieu touristique, notamment en raison de la vue qu’il offre. Il s'agit donc de renverser le point de vue sur la favela, et de l’esthétiser. En ce qui concerne le Morro du Conccicao, le problématique est différente. Il s’agit d’un des plus anciens quartiers de la ville, marqué par une longue émigration portugaise, qui maintient une identité forte, à travers la convivialité, l’architecture portugaise… On assiste dans ce quartier à un processus d’embourgeoisement progressif, de gentrification. Le paradoxe est que la nouvelle visibilité récente du quartier et son identité « authentiquement portugaise » ressemble à une construction élaborée à l’extérieur de ses habitants les plus anciens. Les Terreiros sont des lieux de solidarité ethnique, où s’exercent de nombreuses activités religieuses. Ils ont aujourd’hui quasiment tous disparu. Jérôme SOUTY met en évidence le retour des pratiques religieuses dans certains lieux symboliques, plus particulièrement dans la sphère publique. La religiosité est ainsi reconfigurée, puisqu’il s’agit de réinvestir des lieux abandonnés. Le paradoxe est de vouloir patrimonialiser ces lieux symboliques, alors que les pratiques religieuses sont immatérielles. L’identité du Quilombo (communauté de descendants d'esclaves brésiliens) est depuis quelques années rendue visible : il existe au pied de cette place de nombreuses activités festives, qui connaissent un grand succès. Ce sont souvent les habitants du Quilombo qui les organisent. Cette place est l’occasion de raconter l’histoire coloniale de la région. Elle a été décisive dans l’affirmation d’une identité noire, et dans l’invention d’une culture Carioca. Il fonctionne comme un emblème identitaire, d’autant plus qu’il existe une absence de lieux de mémoire. Ce qui est intéressant est que ce Quilombo est urbain, et de très petite dimension. Tous les squats de la ville, situés à proximité, récupèrent l’imaginaire du Quilombo. A travers ces trois exemples hésitant entre résistance et reconfiguration, on assiste à des processus de restructuration d’espaces communautaires, selon des articulations diverses et variables.
Titre: Débat avec les participants de la matinée
Durée: 01:00:53   [00:37:28 > 01:38:21]
Question 1 : Hélène BERTHELEU est interrogée sur le décalage entre les productions des musées et les attentes des autres acteurs engagés dans un projet (publics, associations…). En ce qui concerne le quartier de Mooca, Veronique SALES PEREIRA est interrogée sur la possibilité de patrimonialiser une langue et un accent. Question 2 : L’expression « issu de l’immigration » est questionnée. Y-a-t-il un lien avec les mouvements décrits par Hélène BERTHELEU ? Les projets du quartier de Mooca pourront-ils se réaliser ? Une personne de l’auditoire pointe les problèmes « techniques » liés à la réalisation de ceux-ci. Enfin, l’architecte Laurence FEVEIL est interrogée sur le rôle de l’Etat et des pouvoirs publics dans la construction du projet urbain décrite. Question 3 : Pourquoi les Croates se sont-ils approprié le patrimoine ? Pourquoi Laurence FEVEILE a-t-elle choisi le Monténégro comme sujet de recherche ? Question 4 : Par quels acteurs sont portés les conflits entre promoteurs immobiliers et la municipalité décrits par Verônica SALES PEREIRA ? Question 5 : La plupart des habitants des squats sont Noirs. Est-il possible à Jérôme SOUTY de donner plus de précisions sur ce point ? En ce qui concerne le Quilombo, la reconnaissance de ces territoires est-elle en conflit avec l’aménagement des territoires ? En ce qui concerne le village monténégrin, existe-il un conflit entre plusieurs types de folklore ? Enfin, comment, pour les deux chercheurs, les groupes étudiés se sont-ils appropriés les travaux effectués ? Question 6 : Il s’agirait de réfléchir à des médiateurs politiques en ce qui concerne les espaces et représentations dont il est question. Aussi, il faut faire attention aux appropriations intellectuelles et historiques pour la question Noire.

2 chapitres.
  • Les recherches de Jérôme SOUTY portent sur les quartiers portuaires de Rio de Janeiro. Ce quartier populaire est composé majoritairement de communautés noires discriminées, d’immigrés européens, de Gitans, d’Arabes et de Juifs. Il est depuis environ un siècle dans une situation de décadence et d’abandon. Cependant, un projet de « revitalisation » de ce quartier a été initié depuis 2010, en lien avec l’accueil de la Coupe du Monde de football de 2014. Il s’agit de faire du quartier un centre d’affaires. Il ne s’accompagne d’aucune mesure sociale (telle que la construction de logements sociaux). Dans cette mesure, l’anthropologue s’interroge sur les possibles effets de ce projet : face à ces modifications brutales, comment les communautés urbaines du quartier réagissent-elles? Il s’agit dès lors d’étudier la réinscription des identités collectives dans cet espace, à partir de 3 espaces significatifs de la zone portuaire, représentant symboliquement des formes de résistance : le Morro, le Terreiro, et le Quilombo. Le Morro est une grande colline. En son sein, on peut distinguer le Morro du Providencia du Morro du Conccicao, qui sont deux réalités distinctes. Il compte entre 12000 et 15000 habitants. Il s’agit de l’ancienne plus grande favela de Rio. Morro du Providencia connait de rapides transformations, puisque les services d’urbanisme de la préfecture peuvent décider de la destruction d’habitations de cette favela. Une des grandes idées est de commencer à faire de cet espace un lieu touristique, notamment en raison de la vue qu’il offre. Il s'agit donc de renverser le point de vue sur la favela, et de l’esthétiser. En ce qui concerne le Morro du Conccicao, le problématique est différente. Il s’agit d’un des plus anciens quartiers de la ville, marqué par une longue émigration portugaise, qui maintient une identité forte, à travers la convivialité, l’architecture portugaise… On assiste dans ce quartier à un processus d’embourgeoisement progressif, de gentrification. Le paradoxe est que la nouvelle visibilité récente du quartier et son identité « authentiquement portugaise » ressemble à une construction élaborée à l’extérieur de ses habitants les plus anciens. Les Terreiros sont des lieux de solidarité ethnique, où s’exercent de nombreuses activités religieuses. Ils ont aujourd’hui quasiment tous disparu. Jérôme SOUTY met en évidence le retour des pratiques religieuses dans certains lieux symboliques, plus particulièrement dans la sphère publique. La religiosité est ainsi reconfigurée, puisqu’il s’agit de réinvestir des lieux abandonnés. Le paradoxe est de vouloir patrimonialiser ces lieux symboliques, alors que les pratiques religieuses sont immatérielles. L’identité du Quilombo (communauté de descendants d'esclaves brésiliens) est depuis quelques années rendue visible : il existe au pied de cette place de nombreuses activités festives, qui connaissent un grand succès. Ce sont souvent les habitants du Quilombo qui les organisent. Cette place est l’occasion de raconter l’histoire coloniale de la région. Elle a été décisive dans l’affirmation d’une identité noire, et dans l’invention d’une culture Carioca. Il fonctionne comme un emblème identitaire, d’autant plus qu’il existe une absence de lieux de mémoire. Ce qui est intéressant est que ce Quilombo est urbain, et de très petite dimension. Tous les squats de la ville, situés à proximité, récupèrent l’imaginaire du Quilombo. A travers ces trois exemples hésitant entre résistance et reconfiguration, on assiste à des processus de restructuration d’espaces communautaires, selon des articulations diverses et variables.
  • Question 1 : Hélène BERTHELEU est interrogée sur le décalage entre les productions des musées et les attentes des autres acteurs engagés dans un projet (publics, associations…). En ce qui concerne le quartier de Mooca, Veronique SALES PEREIRA est interrogée sur la possibilité de patrimonialiser une langue et un accent. Question 2 : L’expression « issu de l’immigration » est questionnée. Y-a-t-il un lien avec les mouvements décrits par Hélène BERTHELEU ? Les projets du quartier de Mooca pourront-ils se réaliser ? Une personne de l’auditoire pointe les problèmes « techniques » liés à la réalisation de ceux-ci. Enfin, l’architecte Laurence FEVEIL est interrogée sur le rôle de l’Etat et des pouvoirs publics dans la construction du projet urbain décrite. Question 3 : Pourquoi les Croates se sont-ils approprié le patrimoine ? Pourquoi Laurence FEVEILE a-t-elle choisi le Monténégro comme sujet de recherche ? Question 4 : Par quels acteurs sont portés les conflits entre promoteurs immobiliers et la municipalité décrits par Verônica SALES PEREIRA ? Question 5 : La plupart des habitants des squats sont Noirs. Est-il possible à Jérôme SOUTY de donner plus de précisions sur ce point ? En ce qui concerne le Quilombo, la reconnaissance de ces territoires est-elle en conflit avec l’aménagement des territoires ? En ce qui concerne le village monténégrin, existe-il un conflit entre plusieurs types de folklore ? Enfin, comment, pour les deux chercheurs, les groupes étudiés se sont-ils appropriés les travaux effectués ? Question 6 : Il s’agirait de réfléchir à des médiateurs politiques en ce qui concerne les espaces et représentations dont il est question. Aussi, il faut faire attention aux appropriations intellectuelles et historiques pour la question Noire.
Titre: Colloque « Migrations et dynamiques urbaines » : Les espaces en jeu (2/2)
Sous-titre: Session III, Partie 2
Auteur(s): BERTHELEU Hélène, FEVEILE Laurence, SALES PEREIRA Verônica, SOUTY Jérôme, WITTNER Laurette
Durée: 03:10:43
Date de réalisation: 09/12/2011
Lieu de réalisation: Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, 190-198 avenue de France, 75013 Paris, France
Langue(s): Français
Cette session du colloque international « Migrations et dynamiques urbaines » vise à aborder le thème des espaces, en lien avec les dynamiques urbaines et les migrations.
Ce colloque « Migrations et dynamiques urbaines » se centre sur l’étude des phénomènes d’ « exotisation » -en tant que production d’inégalités- créés à l’intersection des flux migratoires et de la présence d’immigrés dans les espaces urbains. Plus particulièrement, cette session se centre sur l’étude de certains espaces travaillés par les phénomènes précédemment décrits. Ainsi, Jérôme SOUTY s’exprimera sur les processus d’ethnicisation, de patrimonialisation et d’exotisation traversant les quartiers de la zone portuaire carioca, auxquels s’applique un projet urbain de « revitalisation ». La session sera ensuite clôturée par une série de questions auxquelles répondront les intervenants.
Sujet: Pays
Topique: Brésil
Mots-clés: Brésil, Rio de Janeiro, anthropologie, configurations urbaines
Localisation temporelle du sujet: Epoque contemporaine ; XXIe siècle ap. J.-C.
Type de discours consacré au sujet: Argumentation ; Bilan historique ; Condamnation ; Critique ; Description ; Explication ; Interprétation ; Exposé scientifique
Cette présentation par Jérôme SOUTY, anthropologue, porte sur les reconfigurations de certaines communautés urbaines de la ville de Rio de Janeiro au Brésil face à un projet de revitalisation du quartier portuaire, engagé dès 2010.
Sujet: Sujet
Topique: Quartier de migrations à Rio de Janeiro
Mots-clés: villes, migrations, Rio de Janeiro, identités collectives, anthropologie
Libellé: Identités collectives à Rio de Janeiro
Mots-clés: Brésil, Rio de Janeiro, configurations urbaines, quartier portuaire, migrations, anthropologie
Localisation spatiale du sujet: Brésil ; France ; Monténégro
Localisation temporelle du sujet: Epoque contemporaine ; XXIe siècle ap. J.-C.
Type de discours consacré au sujet: Bilan historique ; Critique ; Description ; Explication ; Exposé historique ; Interprétation ; Exposé scientifique
Ce colloque en sciences sociales est dédié aux thèmes des villes et des migrations. L'anthropologue Jérôme SOUTY analyse ces thèmes dans le quartier portuaire de Rio de Janeiro.
Ce colloque en sciences sociales se propose d'étudier des communes travaillées par des dynamiques urbaines et des migrations Jérôme SOUTY, anthropologue, analyse les reconfigurations de communautés urbaines face à un projet de revitalisation du quartier portuaire, historiquement support de migrations diverses.
Sujet: Sujet
Topique: Quartier portuaire de Rio de Janeiro
Mots-clés: Brésil, Rio de Janeiro, projet d'aménagement, quartier portuaire, Rio de Janeiro
Libellé: Anthropologie sociale
Mots-clés: anthropologie, Brésil, Rio de Janeiro, projet urbain, reconfigurations sociales
Localisation spatiale du sujet: Brésil
Localisation temporelle du sujet: Epoque contemporaine ; XXIe siècle ap. J.-C.
Type de discours consacré au sujet: Argumentation ; Bilan historique ; Critique ; Description ; Explication ; Interprétation ; Exposé scientifique
Cette présentation étudie la reconfiguration du quartier portuaire de Rio de Janeiro, qui connait depuis 2010 un plan d'aménagement.
Cette présentation en anthropologie vise à étudier les reconfigurations d'identités collectives dans l'espace urbain de Rio de Janeiro induites par un projet d'aménagement initié en 2010.
Sujet: Sujet
Topique: Rio de Janeiro
Mots-clés: Brésil, Rio de Janeiro, anthropologie, configurations urbaines
Pays: Brésil
Pays: France
Pays: Monténégro
Localisation temporelle du sujet: Epoque contemporaine ; XXIe siècle ap. J.-C.
Type de discours consacré au sujet: Bilan historique ; Critique ; Description ; Explication ; Exposé historique ; Interprétation ; Exposé scientifique
Ce colloque en sciences sociales se propose d'étudier des communes travaillées par des dynamiques urbaines et des migrations Ainsi, Jérôme SOUTY, anthropologue, analyse les reconfigurations de certaines communautés urbaines de la ville de Rio de Janeiro au Brésil face à un projet de revitalisation du quartier portuaire, engagé dès 2010.
Sujet: Sujet
Topique: Rio de Janeiro
Mots-clés: Rio de Janeiro, projet d'aménagement, anthropologie
Localisation spatiale du sujet: Brésil ; France ; Monténégro
Localisation temporelle du sujet: Epoque contemporaine ; XXIe siècle ap. J.-C.
Type de discours consacré au sujet: Bilan historique ; Critique ; Description ; Explication ; Exposé historique ; Exposé scientifique
La session de ce colloque en sciences sociales s'attache à retracer l'histoire de certaines villes afin d'étudier les relations entre ces dernières et les phénomènes de migrations.
Cet exposé en anthropologie analyse les enjeux identitaires liés à la ville de Rio de Janeiro, bouleversés par un projet d'aménagement du territoire initié en 2010.
Sujet: Sujet
Topique: Urbanisme et aménagement territorial
Mots-clés: plan d'aménagement, Brésil, Rio de Janeiro,
Libellé: Anthropologie sociale
Mots-clés: plan d'aménagement, Brésil, Rio de Janeiro, inscriptions territoriales, identités collectives, anthropologie
Localisation spatiale du sujet: Brésil
Localisation temporelle du sujet: Epoque contemporaine ; XXIe siècle ap. J.-C.
Type de discours consacré au sujet: Argumentation ; Bilan historique ; Critique ; Description ; Explication ; Exposé historique ; Interprétation ; Exposé scientifique
Cette présentation vise à étudier, dans le thème des "espaces en jeu", les conséquences d'un plan d'aménagement urbain à Rio de Janeiro.
Cette présentation en anthropologie sociale part donc de ce projet d'aménagement urbain pour analyser la reconfiguration des inscriptions d'identités collectives dans l''espace urbain de Rio de Janeiro.
Sujet: Sujet
Topique: XXIe siècle ap. J.-C.
Mots-clés: Villes, migrations, espaces, Rio de Janeiro
Libellé: Histoire de Rio de Janeiro
Mots-clés: anthropologie, histoire, identités collectives, Rio de Janeiro
Localisation spatiale du sujet: Brésil
Type de discours consacré au sujet: Bilan historique ; Description ; Explication ; Exposé historique ; Exposé scientifique
Cette session vise à étudier les espaces en jeu au travers des phénomènes migratoires et des villes. Ainsi, l'histoire de la ville de Rio de Janeiro est ici abordée.
Afin d'étudier la reconfiguration des identités collectives bouleversées par un projet urbain dans le quartier portuaire de Rio de Janeiro, l'anthropologue Jérôme SOUTY procède à une approche historique de ce quartier.
Nom: CHAVE
Prénom: Juliette
Rôle: Réalisateurs d'oeuvres audiovisuelles
Appartenance: Ergonyme (nom propre)
Fonction: Réalisateur
Adresse: FRANCE
Juliette CHAVE est réalisatruce, FRANCE.
Nom: FEVEILE
Prénom: Laurence
Rôle: Intervenants avec communication
Fonction: Architecte
Adresse: Paris, FRANCE
Laurence FEVEILE est architecte et maître-assistant, ENSA (Ecole Nationale Supérieure d'Architecture), Paris - Val-de-Seine, FRANCE.
Nom: PARADISO
Prénom: Frédéric
Rôle: Réalisateurs d'oeuvres audiovisuelles
Fonction: Réalisateur
Adresse: Paris, FRANCE
Frédéric PARADISO est réalisateur, LT Productions, Paris, FRANCE
Nom: SALES PEREIRA
Prénom: Verônica
Rôle: Intervenants avec communication
Fonction: Enseignante en sociologie
Adresse: São Paulo, BRESIL
Verônica SALES PEREIRA est enseignante en sociologie, Université Campinas de São Paulo, BRESIL.
Nom: SOUTY
Prénom: Jérôme
Rôle: Intervenants avec communication
Fonction: Chercheur en anthropologie sociale
Adresse: Rio de Janeiro, BRESIL
Jérôme SOUTY est chercheur en anthropologie sociale, Université de l’Etat de Rio de Janeiro, BRESIL.
Nom: WITTNER
Prénom: Laurette
Rôle: Modérateurs de séance
Fonction: Enseignant-chercheur
Adresse: Vaulx-en-Velin, FRANCE
Laurette WITTNER est enseignant-chercheur, laboratoire Recherches Interdisciplinaires Ville Espace Société (RIVES), École nationale des travaux publics de l'État, Vaulx-en-Velin, FRANCE.
Type: Exposé(s) scientifique(s)
Colloque de sciences sociales sur les espaces, en lien avec les thèmes des villes et des migrations.
Type: Contexte "Recherche"
Public cible: Pour tout public
Recherches en sciences sociales sur les espaces, en lien avec les villes et les migrations.
BERTHELEU Hélène, FEVEILE Laurence, SALES PEREIRA Verônica, SOUTY Jérôme, WITTNER Laurette. « Colloque « Migrations et dynamiques urbaines » : Les espaces en jeu (2/2) », Archives Audiovisuelles de la Recherche (AAR), n°2163, 2011, [en ligne] ; URL : http://www.archivesaudiovisuelles.fr/2163/
Type: Droit d'auteur relatif à la production du document source
© ESCoM-AAR (Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias, Archives Audiovisuelles de la Recherche), FMSH (Fondation Maison des Sciences de l’Homme), Paris, FRANCE
Type: Droit d'auteur relatif à la réalisation du document source
© PARADISO, Frédéric, réalisateur, LT Productions, Paris, FRANCE © DE PABLO, Elisabeth, Responsable éditorial, ESCoM-AAR,FMSH, Paris, FRANCE © CHAVE, Juliette, réalisatrice, FRANCE
Type: Droit d'auteur relatif au contenu du document source
© BERTHELEU, Hélène, maître de conférences en sociologie, laboratoire CNRS CITERES, Université François Rabelais, Tours, FRANCE, 2011 © FEVEILE, Laurence, architecte et maître-assistant, ENSA (Ecole Nationale Supérieure d'Architecture), Paris - Val-de-Seine, FRANCE, 2011 © SALES PEREIRA, Verônica, enseignante en sociologie, Université Campinas, São Paulo, BRESIL, 2011 © SCHPUN, Mônica Raisa, Directrice éditoriale de la revue Brésil(s). Sciences humaines et sociales. Centre de Recherches sur le Brésil Colonial et Contemporain (CRBC-Mondes Américains/EHESS), Paris, FRANCE, 2011 © SOUTY, Jérôme, chercheur en anthropologie sociale, Université de l’Etat de Rio de Janeiro, BRESIL, 2011 © WITTNER, Laurette, enseignant-chercheur, laboratoire Recherches Interdisciplinaires Ville Espace Société (RIVES), École nationale des travaux publics de l'État, Vaulx-en-Velin, FRANCE, 2011
Type: Régime général "Creative Commons" relatifs au document source
Cette ressource audiovisuelle est protégée par le régime "Creative Commons". Vous êtes libres de la reproduire, distribuer et communiquer au public. Mais vous devez impérativement signaler sa paternité (son ou ses auteurs), vous n'avez pas le droit de la modifier ni d'en faire un usage commercial. Lecture, diffusion et exploitation concrète de cette ressource audiovisuelle présuppose que vous ayez accepté les règles juridiques Creative Commons décrites dans la page http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/
Titre: Analyse générale de la vidéo " Colloque « Migrations et dynamiques urbaines » : Les espaces en jeu (2/2) "
Langue(s): Français
Type: Analyse plus détaillé
Comment citer: FRINGANT, Matthias. Analyse générale de la vidéo « Colloque « Migrations et dynamiques urbaines » : Les espaces en jeu (2/2) » (Portail AGORA, 2014): http://www.agora.msh-paris.fr/
Id analyse: 2c139006-6c27-4729-96fb-9872c8abed55
Id vidéo: 71a64542-0d8b-4238-a053-9a79b64c37aa
Analyse générale de la troisième session du colloque international « Migrations et dynamiques urbaines « Exotisation » des populations et « folklorisation » des espaces ».