Mots d'accueil et Intervention introductive. FREMEAUX Philippe, GADREY Jean, MEDA Dominique

Chapitre

Titre: Mot d’accueil par Dominique MEDA
Durée: 00:03:18   [00:00:00 > 00:03:18]
Dominique MEDA, professeur de sociologie, introduit cette journée d'études consacrée à la transition écologique, au travail et à l'emploi, organisée conjointement par le Collège d'Etudes Mondiales et par l'Institut Veblen. La sociologue commence par indiquer que cette journée semble nécessaire, car une transformation profonde des modes de production et de consommation de nos sociétés semble maintenant inéluctable. Des obstacles se dressent cependant face à ce que Dominique MEDA nomme « reconversion écologique » : cette dernière ne détruirait-elle pas plus d'emplois qu'elle en créerait ? Est-il possible de s'attaquer à la question économique et sociale en même temps que la question écologique ? La conviction qu'il est possible d'y apporter une réponse positive guide cette journée. Dans cette perspective, l'économiste Jean GADREY tentera de montrer en quoi cette vision ne relève pas simplement de l'utopie.
Titre: Mot d’accueil par Philippe FREMEAUX
Durée: 00:04:12   [00:03:18 > 00:07:31]
Philippe FREMEAUX, président de l'Institut Veblen et journaliste économique au magazine Alternatives Economiques, ajoute deux points aux propos tenus par Dominique MEDA. En premier lieu, si l'enjeu d'une économie durable n'est pas simplement de prévenir les catastrophes annoncées mais de profiter de la reconversion écologique pour mieux vivre, il reste cependant à convaincre la population de cette nécessité. Il s'agit ainsi de créer les conditions sociales et politiques pour que cette mutation soit perçue comme désirable. En second lieu, un modèle « toutes choses égales par ailleurs » pour penser cette mutation n'est pas tenable. Le résultat de la mutation est encore inconnu, et impossible à prévoir. Il ne s'agit donc pas uniquement de savoir quels sont les objectifs à atteindre, mais bien de s'interroger sur les voies empruntées pour y parvenir.
Titre: Comment créer des millions d’emplois durables ? Par Jean GADREY
Durée: 00:23:24   [00:07:31 > 00:30:55]
Jean GADREY se propose d'étudier une question centrale relative à la création d'emplois durables dans la transition écologique. Il envisagera ainsi les problèmes des modèles macro-économiques destinés à penser cette transition écologique et sociale. Tous ces modèles se centrent sur la croissance et les gains de productivité. Tout d'abord, Jean GADREY conteste l'idée d'un retour à la croissance et de gains de productivités en elle-même. Par ailleurs, il pense qu'un tout autre raisonnement est nécessaire. Celui-ci passerait par de nombreux éléments tels qu'en premier lieu, une réflexion sur les besoins humains futurs compatibles avec les limites des ressources disponibles ; mais aussi une réflexion sur les activités économiques et non économiques, et sur les volumes futurs de travail nécessaire ; une analyse sur l'évolution du temps et de la qualité de travail ; une étude permettant de déduire en fonction de ces éléments les volumes de création nette d'emploi pouvant être attendue d'une transition écologique fondée sur des besoins humains durables. Ainsi, en envisageant d'autres scénarios, Jean GADREY en arrive à la conclusion que la croissance et les gains de productivité globaux ne devraient pas faire partie des hypothèses de l'analyse de l'emploi dans la transition. Ces hypothèses sont selon l'économiste davantage des conséquences que des causes au sein de cette réflexion. Pour étayer son propos, il indique que les prévisions de ces gains de croissance de ces modèles sont largement imaginaires et n'ont pas de réalité empirique. Ces travaux, pour être généralisés à plus long terme, sont largement incompatibles avec de nombreuses études légitimes dans le milieu économique. Jean GADREY anticipe ensuite une objection qui pourrait lui être portée. Il indique que le changement de paradigme qu'il indique est légitime dans la mesure où le lien entre l'évaluation des besoins et du volume de travail (qu'il prône) peut se passer d'hypothèses sur les gains de productivité, puisque les biens produits sont amenés à changer de nature au cours de la transition écologique. En définitive, Jean GADREY nuance son propos en envisageant un compromis entre les modèles critiqués et la réflexion qu'il défend. La transition écologique est vouée à être longue. La quête traditionnelle des gains de productivité continuera donc à se manifester, de manière décroissante cependant. Ainsi, l'utilisation de modèles conceptuels centrés sur ces aspects au delà de 10 ou 15 ans semble improbable sur le long terme. Enfin, l'économiste liste très rapidement un certain nombre de pistes pour l'emploi qu'il est possible de retrouver sur son blog, et dont il devait initialement traiter ici, mais qu'il a choisi d'éluder pour envisager le problème des modèles macro-économiques.
Titre: Discussion avec le public
Durée: 00:13:57   [00:30:55 > 00:44:52]
Question 1 : Les modèles macro-économiques ne semblent pas intégrer un changement social d'une organisation pyramidale à une société en réseau. Qu'en est-il ? Remarque 2 : Les gaspillages évoqués sont sources d'emploi (par leur traitement par exemple). Ainsi, les supprimer consisterait à supprimer des emplois. Question 3 : Pourquoi la prophétie de Keynes consistant à dire qu'en 1982, nous travaillerons 2 ou 3 heures par jour ne s'est-elle pas réalisée ? Remarque 4 : L'industrie allemande ne semble pas créer pas d'emplois. L'introduction de concepts écologiques semble pouvoir permettre de réfléchir autrement à l'emploi, de manière plus qualitative. Question 5 : Les formes de gouvernance de l'économie sont mises en question par cet exposé. Est-il possible de préciser ce point ? Question 6 : De quels autres instruments a-t-on besoin pour penser la transition écologique et les bienfaits de ce nouveau modèle ?

4 chapitres.
  • Dominique MEDA, professeur de sociologie, introduit cette journée d'études consacrée à la transition écologique, au travail et à l'emploi, organisée conjointement par le Collège d'Etudes Mondiales et par l'Institut Veblen. La sociologue commence par indiquer que cette journée semble nécessaire, car une transformation profonde des modes de production et de consommation de nos sociétés semble maintenant inéluctable. Des obstacles se dressent cependant face à ce que Dominique MEDA nomme « reconversion écologique » : cette dernière ne détruirait-elle pas plus d'emplois qu'elle en créerait ? Est-il possible de s'attaquer à la question économique et sociale en même temps que la question écologique ? La conviction qu'il est possible d'y apporter une réponse positive guide cette journée. Dans cette perspective, l'économiste Jean GADREY tentera de montrer en quoi cette vision ne relève pas simplement de l'utopie.
  • Philippe FREMEAUX, président de l'Institut Veblen et journaliste économique au magazine Alternatives Economiques, ajoute deux points aux propos tenus par Dominique MEDA. En premier lieu, si l'enjeu d'une économie durable n'est pas simplement de prévenir les catastrophes annoncées mais de profiter de la reconversion écologique pour mieux vivre, il reste cependant à convaincre la population de cette nécessité. Il s'agit ainsi de créer les conditions sociales et politiques pour que cette mutation soit perçue comme désirable. En second lieu, un modèle « toutes choses égales par ailleurs » pour penser cette mutation n'est pas tenable. Le résultat de la mutation est encore inconnu, et impossible à prévoir. Il ne s'agit donc pas uniquement de savoir quels sont les objectifs à atteindre, mais bien de s'interroger sur les voies empruntées pour y parvenir.
  • Jean GADREY se propose d'étudier une question centrale relative à la création d'emplois durables dans la transition écologique. Il envisagera ainsi les problèmes des modèles macro-économiques destinés à penser cette transition écologique et sociale. Tous ces modèles se centrent sur la croissance et les gains de productivité. Tout d'abord, Jean GADREY conteste l'idée d'un retour à la croissance et de gains de productivités en elle-même. Par ailleurs, il pense qu'un tout autre raisonnement est nécessaire. Celui-ci passerait par de nombreux éléments tels qu'en premier lieu, une réflexion sur les besoins humains futurs compatibles avec les limites des ressources disponibles ; mais aussi une réflexion sur les activités économiques et non économiques, et sur les volumes futurs de travail nécessaire ; une analyse sur l'évolution du temps et de la qualité de travail ; une étude permettant de déduire en fonction de ces éléments les volumes de création nette d'emploi pouvant être attendue d'une transition écologique fondée sur des besoins humains durables. Ainsi, en envisageant d'autres scénarios, Jean GADREY en arrive à la conclusion que la croissance et les gains de productivité globaux ne devraient pas faire partie des hypothèses de l'analyse de l'emploi dans la transition. Ces hypothèses sont selon l'économiste davantage des conséquences que des causes au sein de cette réflexion. Pour étayer son propos, il indique que les prévisions de ces gains de croissance de ces modèles sont largement imaginaires et n'ont pas de réalité empirique. Ces travaux, pour être généralisés à plus long terme, sont largement incompatibles avec de nombreuses études légitimes dans le milieu économique. Jean GADREY anticipe ensuite une objection qui pourrait lui être portée. Il indique que le changement de paradigme qu'il indique est légitime dans la mesure où le lien entre l'évaluation des besoins et du volume de travail (qu'il prône) peut se passer d'hypothèses sur les gains de productivité, puisque les biens produits sont amenés à changer de nature au cours de la transition écologique. En définitive, Jean GADREY nuance son propos en envisageant un compromis entre les modèles critiqués et la réflexion qu'il défend. La transition écologique est vouée à être longue. La quête traditionnelle des gains de productivité continuera donc à se manifester, de manière décroissante cependant. Ainsi, l'utilisation de modèles conceptuels centrés sur ces aspects au delà de 10 ou 15 ans semble improbable sur le long terme. Enfin, l'économiste liste très rapidement un certain nombre de pistes pour l'emploi qu'il est possible de retrouver sur son blog, et dont il devait initialement traiter ici, mais qu'il a choisi d'éluder pour envisager le problème des modèles macro-économiques.
  • Question 1 : Les modèles macro-économiques ne semblent pas intégrer un changement social d'une organisation pyramidale à une société en réseau. Qu'en est-il ? Remarque 2 : Les gaspillages évoqués sont sources d'emploi (par leur traitement par exemple). Ainsi, les supprimer consisterait à supprimer des emplois. Question 3 : Pourquoi la prophétie de Keynes consistant à dire qu'en 1982, nous travaillerons 2 ou 3 heures par jour ne s'est-elle pas réalisée ? Remarque 4 : L'industrie allemande ne semble pas créer pas d'emplois. L'introduction de concepts écologiques semble pouvoir permettre de réfléchir autrement à l'emploi, de manière plus qualitative. Question 5 : Les formes de gouvernance de l'économie sont mises en question par cet exposé. Est-il possible de préciser ce point ? Question 6 : De quels autres instruments a-t-on besoin pour penser la transition écologique et les bienfaits de ce nouveau modèle ?
Titre: Mots d'accueil et Intervention introductive
Sous-titre: Transition écologique, travail, emploi
Auteur(s): FREMEAUX Philippe, GADREY Jean, MEDA Dominique
Date de réalisation: 27/01/2015
Lieu de réalisation: FMSH, 190 avenue de France, 75013 Paris, FRANCE
Genre: Workshop filmé
Cette journée d'études organisée par l'Institut Veblen et le Collège d'Etudes Mondiales de la Fondation Maison des Sciences de l'Homme est dédiée à l'impact de la transition énergétique sur les emplois. Pour étudier cette question, des acteurs provenant de différents champs (universitaire, associatif, syndical, professionnel) interviendront lors de trois séances dédiées à l'exploration d'une problématique spécifique. Cette première intervention vise ainsi à introduire cette journée.
Dominique MEDA, sociologue, et Philippe FREMEAUX, directeur de l'Institut Veblen, préciseront les principaux enjeux de cette journée avant de laisser la parole à l'économiste Jean GADREY. Ce dernier s'interrogera sur la manière dont la transition énergétique peut créer des millions d'emplois durables.
Sujet: Sujet
Topique: Développement économique et transition énergétique
Mots-clés: développement économique; transition énergétique
Libellé: Transition énergétique et emplois
Mots-clés: transition énergétique; emploi
Localisation spatiale du sujet: France
Localisation temporelle du sujet: Epoque contemporaine ; XXIe siècle ap. J.-C.
Type de discours consacré au sujet: Argumentation ; Bilan historique ; Critique ; Evaluation critique' ; Exposé spécialisé ; Interrogation
Cette journée d'études envisage les relations entre développement économique et transition énergétique.
Plus particulièrement, les effets de la transition énergétique sur la quantité et la qualité des emplois sont ici mis en perspectives à travers les interventions de différents acteurs.
Sujet: Sujet
Topique: Economie de l'environnement
Domaine: Economie du développement
Domaine: Economie du travail
Domaine: Economie publique
Domaine: Economie sociale
Domaine: Economie urbaine
Mots-clés: transition énergétique; emploi; économie
Libellé: Modèles macro-énonomiques et transition énergétique
Mots-clés: modèle macro-économique; transition énergétique; emploi
Localisation spatiale du sujet: France
Localisation temporelle du sujet: Epoque contemporaine ; XXIe siècle ap. J.-C.
Type de discours consacré au sujet: Argumentation ; Bilan historique ; Conversation ; Critique ; Discussion ; Evaluation critique' ; Explication ; Exposé de méthode ; Exposé spécialisé ; Interprétation
Cette journée d'études envisage les effets de la transition énergétique sur l'emploi d'un point de vue économique.
Lors de cette séance introductive, l'économiste Jean GADREY envisage les problèmes que soulève l'utillisation de modèles macro-économiques pour l'étude des liens entre transition énergétique et emplois.
Sujet: Sujet
Topique: Emploi et transition énergétique
Mots-clés: emploi; transition énergétique
Localisation spatiale du sujet: France
Localisation temporelle du sujet: Epoque contemporaine ; XXIe siècle ap. J.-C.
Type de discours consacré au sujet: Argumentation ; Bilan historique ; Critique ; Dialogue ; Discussion ; Evaluation critique' ; Exposé spécialisé ; Interrogation
Les effets de la mise en place d'une politique de transition énergétique sur l'emploi sont l'objet de cette journée d'études.
Sujet: Sujet
Topique: Sociologie de l'envrionnement
Domaine: Sociologie des métiers
Domaine: Sociologie du développement
Domaine: Sociologie du travail
Domaine: Sociologie économique
Domaine: Sociologie politique
Domaine: Sociologie rurale
Domaine: Sociologie urbaine
Mots-clés: transition énergétique; emploi; sociologie
Libellé: Besoins humains et transition énérgétique
Mots-clés: besoin humain; transition énergétique; emploi
Localisation spatiale du sujet: France
Localisation temporelle du sujet: Epoque contemporaine ; XXIe siècle ap. J.-C.
Type de discours consacré au sujet: Argumentation ; Bilan historique ; Critique ; Discussion ; Evaluation critique' ; Exposé spécialisé ; Interprétation
Cette journée d'études envisage les effets de la transition énergétique sur l'emploi d'un point de vue économique mais aussi social.
Lors de cette séance introductive, l'économiste Jean GADREY insiste sur la nécessaire prise en compte d'indicateurs sociaux dans toute réflexion sur les liens entre transition énergétique et emploi. Il met ainsi en avant la qualité de l'emploi, les besoins humains, etc.
Nom: FREMEAUX
Prénom: Philippe
Rôle: Co-organisateurs
Appartenance: V
Fonction: Président de l'Institut Veblen
Adresse: Paris, FRANCE
Philippe FREMEAUX est président de l'institut Veblen, Paris, FRANCE, 2015
Nom: MEDA
Prénom: Dominique
Rôle: Co-organisateurs
Fonction: Professeur de sociologie
Adresse: Paris, FRANCE
Dominique MEDA est professeur de sociologie, Université Paris Dauphine, FRANCE, 2015
Type: Revue.org - Le portail des revues en ligne
Auteur: Nassima ABDELGHAFOUR
Url: http://lectures.revues.org/17499
Nassima ABDELGHAFOUR, « Jean Gadrey, Adieu à la croissance », Lectures [En ligne], Les comptes rendus, 2015, mis en ligne le 27 mars 2015, consulté le 16 juin 2015. URL : http://lectures.revues.org/17499
Type: Exposé(s) économique(s)
Exposé de l'économiste Jean GADREY sur le thème de la transition énergétique et de l'emploi.
Type: Contexte "Recherche"
Public cible: Pour tout public
Journée d'études s'adressant à toute personne s'intéressant aux questions de transition énergétique et d'emploi.
FREMEAUX Philippe, GADREY Jean, MEDA Dominique. « Mots d'accueil et intervention introductive », Archives Audiovisuelles de la Recherche (AAR), n°2348, 2015, [en ligne] ; URL : http://www.archivesaudiovisuelles.fr/2348
Type: Droit d'auteur relatif à la production du document source
Le producteur de cette ressource audiovisuelle (documentaire audiovisuel, enregistrement audiovisuel, ...) est: © ESCoM-AAR (Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias, Archives Audiovisuelles de la Recherche), FMSH (Fondation Maison des Sciences de l’Homme), Paris, FRANCE, 2015
Type: Droit d'auteur relatif à la réalisation du document source
Les réalisateurs de cette ressource audiovisuelle (documentaire audiovisuel, enregistrement audiovisuel, ...) sont: © DE PABLO Elisabeth, responsable éditoriale, ESCoM-AAR/FMSH, Paris, FRANCE, 2015 © DOBREVA Neli, ingénieur, ESCoM-AAR/FMSH, Paris, FRANCE, 2015 © SALLEY Benjamin, réalisateur free-lance, Paris, FRANCE, 2015
Type: Droit d'auteur relatif au contenu du document source
L'auteur de cette ressource audiovisuelle (documentaire audiovisuel, enregistrement audiovisuel, ...) sont: © FREMEAUX Philippe, président, Institut Veblen, Paris, FRANCE, 2015 © GADREY Jean, économiste, Université Lille 1, FRANCE, 2015 © MEDA Dominique, professeur de sociologie, Université Paris Dauphine, FRANCE, 2015
Type: Régime général "Creative Commons" relatifs au document source
Cette ressource audiovisuelle est protégée par le régime "Creative Commons". Vous êtes libres de la reproduire, distribuer et communiquer au public. Mais vous devez impérativement signaler sa paternité (son ou ses auteurs), vous n'avez pas le droit de la modifier ni d'en faire un usage commercial. Lecture, diffusion et exploitation concrète de cette ressource audiovisuelle présuppose que vous ayez accepté les règles juridiques Creative Commons décrites dans la page http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/
Titre: Analyse de la vidéo « Mots d'accueil et Intervention introductive »
Langue(s): Français
Type: Analyse plus détaillé
Comment citer: FRINGANT, Matthias. Analyse de la vidéo « Mots d'accueil et Intervention introductive » (Portail AGORA, 2015): http://www.agora.msh-paris.fr/
Id analyse: 02ea0d5f-534b-4a57-8caa-50343a040e52
Id vidéo: 27af13d5-6cc2-47d7-b828-a59fed50a239