France

30 médias.
  • CURIEN, Annie
    France: Traduction d'une oeuvre littéraire. Colloque filmé. Annie Curien annonce un nouveau programme à la Maison des Sciences de l'Homme qui s'intitule "Lettres chinoises/Lettres françaises" appelé encore ALIBI, Atelier Littéraire Bipolaire. Ce document est une introduction au premier atelier ALIBI, dont le thème est "le nom".
  • JOUET, Jacques et LEUNG, Ping-kwan
    France. Extrait d'un workshop filmé. Annie Curien, organisatrice de l’évènement présente l’atelier ALIBI ainsi que le déroulement de la conférence. L’atelier ALIBI fait partie d’un nouveau programme « Lettres Chinoises, Lettres Françaises » en collaboration avec la FMSH, qui réunit les écrivains chinois et français, les traducteurs et les chercheurs. La conférence rassemble deux écrivains, LEUNG Ping-Kwan et Jacques JOUET et deux traducteurs, LI Jinjia et Sandrine MARCHAND, qui interviennent sur un thème proposé par Annie Curien : "le nom". Le travail de création se situe sur deux niveaux : une première écriture par les deux écrivains sous la forme de nouvelles et une réécriture de ces nouvelles par les traducteurs. Le colloque prend comme point de départ ces œuvres autour desquelles un débat est organisé, et d'autres idées et réflexions suscitées. Par la suite, les nouvelles, ainsi qu'un compte rendu du débat sont publiés dans des revues françaises ("Europe") et chinoises ("Tianyao" et "Xianggang Wenxue") puis le colloque mis en ligne intégralement par la FMSH.
  • SADAN, Joseph
    France: GALLAND, Traduction d'une oeuvre littéraire. Entretien filmé. Communication scientifique, entretien sur les aspects sociaux-culturels de la littérature arabe classique, avec une large place accordée au récit protéiforme des "Mille et une nuits" et au rôle de la femme dans cette littérature.
  • LI, Jinjia et MARCHAND, Sandrine
    France. Conférence filmée. Annie Curien, organisatrice de l’évènement présente l’atelier ALIBI ainsi que le déroulement de la conférence. L’atelier ALIBI fait partie d’un nouveau programme « Lettres Chinoises, Lettres Françaises » en collaboration avec la FMSH, qui réunit les écrivains chinois et français, les traducteurs et les chercheurs. La conférence rassemble deux écrivains, LEUNG Ping-Kwan et Jacques JOUET et deux traducteurs, LI Jinjia et Sandrine MARCHAND, qui interviennent sur un thème proposé par Annie Curien : le nom. Le travail de création se situe sur deux niveaux : une première écriture par les deux écrivains sous la forme de nouvelles et une réécriture de ces nouvelles par les traducteurs. Le colloque prend comme point de départ ces œuvres autour desquelles un débat est organisé, et d'autres idées et réflexions suscitées. Par la suite, les nouvelles, ainsi qu'un compte rendu du débat sont publiés dans des revues françaises ("Europe") et chinoises ("Tianyao" et "Xianggang Wenxue") puis le colloque mis en ligne intégralement par la FMSH.
  • LI, Jinjia et MARCHAND, Sandrine
    France. Conférence filmée. Annie Curien, organisatrice de l’évènement présente l’atelier ALIBI ainsi que le déroulement de la conférence. L’atelier ALIBI fait partie d’un nouveau programme « Lettres Chinoises, Lettres Françaises » en collaboration avec la FMSH, qui réunit les écrivains chinois et français, les traducteurs et les chercheurs. La conférence rassemble deux écrivains, LEUNG Ping-Kwan et Jacques JOUET et deux traducteurs, LI Jinjia et Sandrine MARCHAND, qui interviennent sur un thème proposé par Annie Curien : "le nom". Le travail de création se situe sur deux niveaux : une première écriture par les deux écrivains sous la forme de nouvelles et une réécriture de ces nouvelles par les traducteurs. Le colloque prend comme point de départ ces œuvres autour desquelles un débat est organisé, et d'autres idées et réflexions suscitées. Par la suite, les nouvelles, ainsi qu'un compte rendu du débat sont publiés dans des revues françaises ("Europe") et chinoises ("Tianyao" et "Xianggang Wenxue") puis le colloque mis en ligne intégralement par la FMSH.
  • LI, Jinjia et MARCHAND, Sandrine
    France. Conférence filmée. Annie Curien, organisatrice de l’évènement présente l’atelier ALIBI ainsi que le déroulement de la conférence. L’atelier ALIBI fait partie d’un nouveau programme « Lettres Chinoises, Lettres Françaises » en collaboration avec la FMSH, qui réunit les écrivains chinois et français, les traducteurs et les chercheurs. La conférence rassemble deux écrivains, LEUNG Ping-Kwan et Jacques JOUET et deux traducteurs, LI Jinjia et Sandrine MARCHAND, qui interviennent sur un thème proposé par Annie Curien : le nom. Le travail de création se situe sur deux niveaux : une première écriture par les deux écrivains sous la forme de nouvelles et une réécriture de ces nouvelles par les traducteurs. Le colloque prend comme point de départ ces œuvres, autour desquelles un débat est organisé, et d'autres idées et réflexions suscitées. Par la suite, les nouvelles, ainsi qu'un compte rendu du débat sont publiés dans des revues françaises ("Europe") et chinoises ("Tianyao" et "Xianggang Wenxue") puis le colloque mis en ligne intégralement par la FMSH.
  • CHRAÏBI, Aboubakr
    France: Traduction-adaptation d'une oeuvre. Conférence filmée. Après avoir rendu un court hommage au poète palestinien disparu, Mahmoud Darwich, Aboubakr Chraïbi aborde le sujet de sa communication sur les "Mille et une nuits" et explique le rôle des traducteurs dans les transformations, la réécriture du texte initial, hormis celui du récit-cadre de l'histoire de Shéhérazade.
  • ZHANG, Yinde
    France. Conférence filmée. Zhang Yinde - maître de conférence en littérature comparée à l'université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 - examine les rapports entre la mémoire et la fiction à travers deux romans de Gao Xingjian, prix Nobel de littérature (2000), "La Montagne de l'Âme" et "Le Livre d'un homme seul", lors des "Treizièmes Rencontres d'Aubrac".
  • France. Evénement(s) artistique(s) et littéraire(s). Le thème retenu pour 2011 - "Imaginaires de Jérusalem" : textes, mythes, figures de légendes, créations artistiques - inaugurera un nouveau cycle des Rencontres d'Aubrac consacré à "L'Esprit des lieux" qui invitera à se saisir des richesses communes des identités mêlées dans des cultures plus proches que rivales et soutenues par l'obligation de grandir ensemble.
  • France. Evénement(s) artistique(s) et littéraire(s). Après l'accueil des participants par Jean-Claude Fontanier (maire, conseiller général de Saint-Chély d'Aubrac), Anne-Marie Escoffier (sénatrice de l'Aveyron) ouvre les rencontres. Viennent ensuite les orientations des journées avec Francis Cransac (président de l'association "A la rencontre d'écrivains"), Jean Baumgarten (directeur de recherches au CNRS/EHESS) et Olivier Germain-Thomas (écrivain). Une première communication avec Jean-Yves Leloup (écrivain, philosophe, théologien, prêtre orthodoxe), suivie de miniatures contées d'Agnès Echène (chercheur EHESS Toulouse Le Mirail, conteuse), puis d'Abdelwahab Meddeb. Philippe-Jean Catinchi présente le livre-disque "Jérusalem, la ville des deux paix" de Jordi Savall et Montserrat Figeras.
  • France. Evénement(s) artistique(s) et littéraire(s). L'après-midi débute avec une lecture musicale de Jean-Luc Raharimanana (écrivain), accompagné par le guitariste Tao Ravaro, suivie des conférences de Michèle Dancourt (université Paris X, Nanterre), Claire Riffard (chercheur CNRS), Dany Laferrière (écrivain) en conversation avec Catherine Pont-Humbert (journaliste), Homero Aridjis (écrivain, ancien ambassadeur du Mexique aux Pay-Bas et en Suisse àl'UNESCO), Ronald Perlwitz (Sorbonne Paris-IV, France, Olivier Guillemin (président du Comité français de la couleur). Agnès Echène (EHESS, Toulouse Le Mirail, conteuse) intervient pour ses miniatures contées.
  • De LA SALLE, Bruno
    France: Traduction-adaptation d'une oeuvre. Récitation(s). Parmi l'océan des contes des "Mille et une nuits", l'un des plus magnifiques, et le plus rarement cité, est "l'Amour interdit", aboutissement de la plaidoirie de Shéhérazade en faveur de l'amour. C'est une histoire intemporelle, au même titre que Roméo et Juliette ou Tristan et Iseult : lors d'une rencontre fortuite, le prince persan Ali Ben Bekar et la princesse Shams al Naar, favorite du calife Haroun al Rachid, s'éprennent l'un de l'autre. C'est l'histoire d'un amour impossible et presque vertueux, la description de trois rencontres à chaque fois brisées qui conduisent inéluctablement les protagonistes vers leur destin tragique. Bruno et Aimée Douce de La Salle rythment la narration du récit au son du cristal, de la tampoura, et du chant.
  • VELAY-VALLANTIN, Catherine
    France: Conte populaire. Séminaire de recherche filmé. Lors de ce séminaire consacré à l'étude des contes populaires, Catherine Velay-Vallantin traite des rapports entre les images et le texte, à travers l'étude du frontispice des contes de Perrault depuis la fin du XVIIe siècle jusqu'à nos jours - en s'appuyant sur les travaux de Louis Marin - ainsi que des frontispices d'éditions postérieures.
  • France: Imaginaire de l'Eldorado. Arts, littérature et musique filmés. "Après les "Imaginaires de Jérusalem" qui ouvraient un cycle dédié à l'esprit des lieux, l'édition 2012 se consacre aux "IMAGINAIRES DE L'ELDORADO" qui se conçoivent comme la représentation d'un idéal terrestre et accessible dans lequel l'homme fait irruption pour s'emparer de l'abondance. Or, cette irruption de l'humanité au sein d'une nature bienveillante qui offre tout ce qu'elle cache ordinairement au fond de ses entrailles, à commencer par l'or, semble déboucher non pas sur l'avènement d'une humanité meilleure, mais sur la faute de l'homme corrompu.
  • France. Arts, littérature et musique filmés. "Après les "Imaginaires de Jérusalem" qui ouvraient un cycle dédié à l'esprit des lieux, l'édition 2012 se consacre aux "IMAGINAIRES DE L'ELDORADO" qui se conçoivent comme la représentation d'un idéal terrestre et accessible dans lequel l'homme fait irruption pour s'emparer de l'abondance. Or, cette irruption de l'humanité au sein d'une nature bienveillante qui offre tout ce qu'elle cache ordinairement au fond de ses entrailles, à commencer par l'or, semble déboucher non pas sur l'avènement d'une humanité meilleure, mais sur la faute de l'homme corrompu.
  • France. Evénement(s) artistique(s) et littéraire(s). Philippe-Jean Catinchi (le Monde, France) anime, cet après-midi, une table ronde intitulée "Eldorados d'Amérique : mythes, utopies et partage du monde" avec Homéro Aridjis (ancien ambassadeur du Mexique en Europe, poète, romancier, Mexique), Bernard Lavallé (Sorbonne nouvelle-Paris III, France), Bartolomé Bennassar (Université de Toulouse-Le Mirail, France), Marie-Hélène Fraïssé (France Culture), Alberto Ruy-Sanchez (écrivain, Mexique). Interventions de Vincent Wackenheim "Pépite claudélienne", de Dany Laferrière à propos des "Eldorados du Nouveau monde "dévoreurs d'esclaves", en conversation avec Catherine Pont-Humbert.
  • France. Evénement(s) artistique(s) et littéraire(s). Après les "Imaginaires de Jérusalem" qui ouvraient un cycle dédié à l'esprit des lieux, l'édition 2012 se consacre aux "IMAGINAIRES DE L'ELDORADO" qui se conçoivent comme la représentation d'un idéal terrestre et accessible dans lequel l'homme fait irruption pour s'emparer de l'abondance. Or, cette irruption de l'humanité au sein d'une nature bienveillante qui offre tout ce qu'elle cache ordinairement au fond de ses entrailles, à commencer par l'or, semble déboucher non pas sur l'avènement d'une humanité meilleure, mais sur la faute de l'homme corrompu.
  • France: Imaginaire de l'Eldorado. Evénement(s) artistique(s) et littéraire(s). Matinée animée par Xavier-Laurent Salvador et Philippe-Jean Catinchi, avec l'intervention de Jean Szlamowicz (Sorbonne Paris IV) ; une table ronde avec Marcelo E. Sili (Universidad national del Sur, Bahia, Argentine), Sergi Gayral (écrivain occitan), Bartolomé Bennassar (Université Toulouse Le Mirail), Pierre-Marie Blanquet (Aveyron International) ; puis les communications de Bernard Vernières (Institut d'Etudes Occitanes), Ronald Perlwitz (Sorbonne Paris IV), Marie-Hélène Fraïssé (France Culture), Patrick Deville (écrivain), Homero Aridjis (ancien ambassadeur du Mexique en Europe, poète, romancier, Mexique).
  • GREINER, Frank
    France: FAIVRE. Entretien filmé. Après avoir donné une définition étymologique du terme d'alchimie, Frank Greiner - professeur à l'Université de Lille - aborde les notions d’univers, de langage, de symbolisme alchimiques, de transformation de l’être, d’initiation et examine leur réappropriation par le domaine littéraire, de la période de la Renaissance jusqu'au XXe siècle.
  • BACKES, Jean-Louis
    France: Adaptation cinématographique d'une oeuvre littéraire. Conférence filmée. Jean-Louis Backès examine les différentes transformations et interprétations du mythe d'Osiris, de l'Egypte à la Grèce, en passant par des adaptations cinématographiques, littéraires, musicales contemporaines.
  • France: Zoo des chimères, Nouvelle. Lecture(s) publique(s). Chantal Robillard, écrivain, lit des extraits de son recueil de nouvelles intitulé "Zoo des chimères", publié aux éditions Argemmios (2013). "Zoo des chimères" raconte l’histoire d’un parc zoologique, situé quelque part dans le système solaire, qui a subi une tornade meurtrière. Une nouvelle équipe incompétente transforme le zoo en parc d’attraction mercantile. Celui-ci se venge en faisant apparaître chimères et personnages de contes de fées au milieu des animaux réels… Tout va rapidement se déliter, sous l’œil neutre mais vigilant d’un étrange visiteur, venu du fond de l’univers. Le guitariste-luthiste Jean-Luc Bredel l'accompagne, avec des adaptations de musique baroque. Cet événement s'est déroulé le 19 octobre 2013 au Musée zoologique de Strasbourg (France).
  • Extrait de : ALIBI I : Le nom.
    France. Conférence filmée. Tour à tour, Jacques Jouet , l'auteur, et Jinjia Li, le traducteur, lisent quatre extraits de la nouvelle écrite par Jacques Jouet - "Qui a appelé les bananes, "bananes"?" - la version originale en français puis la traduction en chinois. Le premier extrait se situe au début de la nouvelle, une sorte d’introduction au thème du nom dans le contexte de la révolution. Le deuxième et le troisième sont des présentations du personnage d’Hélice. Enfin le quatrième est une discussion sur les noms propres.
  • Extrait de : Atelier ALIBI I : Le nom.
    France. Conférence filmée. Leung Ping-kwan engage la discussion sur la nouvelle de Jacques Jouet, en se focalisant sur l’usage particulier du langage : les oppositions poétique et rationnel, la difficulté de traduction des acronymes. La discussion sur l’opposition de langages ne trouve pas d’aboutissement puisque les deux auteurs maintiennent des positions et des références très distinctes.